Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les cantons diront où ne pas fumer

Face à la fumée passive, les 26 cantons seront libres de fixer des règles plus strictes que celles de la future loi fédérale. La Chambre du peuple a entériné par 100 voix contre 82 ce principe déjà accepté par la Chambre des cantons.

La crainte de voir 26 législations cantonales différentes s'imposer en Suisse n'a pas ébranlé les tenants d'une stricte interdiction de fumer dans les lieux publics et au travail.

Jusqu'ici, tous les cantons qui ont légiféré sur l'interdiction de la fumée se sont montrés plus durs que la loi fédérale voulue par le Parlement. Les deux chambres n'ont pas encore trouvé de terrain d'entente définitif sur ce projet de loi.

La Chambre du peuple soutient une vision plus libérale avec toute une série d'exceptions à l'interdiction de fumer (maintient de la possibilité de locaux fumeurs dans des restaurants, bars ou boîtes de nuit, par exemple). Des exceptions qui pourront donc, sur décision des cantons, rester lettre morte.

Les organisations de promotion de la santé estiment que la Chambre basse est «bernée» par les milieux de l'hôtellerie et de la restauration. Elles indiquent que «les espoirs reposent à présent sur les cantons qui promulgueront leurs propres lois pour la protection contre le tabagisme passif.»


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×