Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Libre circulation: Blocher écouté

L'UDC suisse recommande à ses délégués de ne pas soutenir le référendum sur la prolongation et l'extension de la libre circulation des personnes. Elle se range ainsi à l'avis de son leader historique Christoph Blocher.

La décision du Parlement suisse de lier en un seul décret la reconduction de l'accord sur la libre circulation des personnes avec l'Union européenne (UE) et son extension à la Roumanie et à la Bulgarie n'est qu'une «pantalonnade indigne de notre démocratie», a déclaré vendredi la direction de l'Union démocratique du centre (UDC, droite nationaliste) dans un communiqué.

Bien que farouchement opposée au volet de l'extension de la libre circulation, elle recommande donc à ses délégués, qui se réuniront en assemblée le 5 juillet prochain, de ne pas prendre part au référendum.

L'ancien ministre Christoph Blocher avait défendu une position analogue la semaine dernière, exprimant ses craintes qu'un refus de la libre circulation des personnes en votation populaire puisse mettre en danger l'ensemble des accords bilatéraux avec l'UE, en vertu de la «clause guillotine».

La Lega tessinoise, soutenue par les Démocrates suisses (droite xénophobe), et l'Association pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) ont pour leur part déjà annoncé vouloir se lancer dans la bataille du référendum.

Référendum

Le référendum (facultatif) permet à des citoyens de demander au peuple de se prononcer sur une loi adoptée au Parlement. Un scrutin a lieu si le ...


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×