Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mondial de football en Russie Ueli Maurer: «Il ne faut pas mélanger sport et politique»

Le conseiller fédéral Ueli Maurer était jeudi l’invité de l’ambassade de Russie à Berne, à l’occasion du match d’ouverture du Championnat du monde de football. Il en a profité pour parler de la Russie, de la neutralité suisse et bien sûr aussi de football. Interview.

Ueli Maurer et l'ambassadeur russe Sergueï Garmonine

Le ministre suisse des Finances Ueli Maurer (à gauche) et l'ambassadeur russe Sergueï Garmonine.

(Keystone)

Mais que faisait donc le ministre suisse des Finances Ueli Maurer à la réception officielle organisée par l’ambassade russe de Berne à l’occasion du match d’ouverture Russie-Arabie saoudite? En fait, lui-même ancien ministre en charge des Sports, Ueli MaurerLien externe est davantage passionné par le sport que son successeur [Guy Parmelin], a expliqué l’ambassadeur russe.

swissinfo.ch: Ueli Maurer, quand avez-vous visité la Russie pour la dernière fois?

Ueli Maurer: C’était à l’occasion des Jeux olympiques de Sotchi, il y a quatre ans. Depuis, je n’y suis plus retourné.

swissinfo.ch: Lorsque vous pensez à la Russie, qu’est-ce qui vous vient en premier à l’esprit?

U.M.: Sport, littérature et musique. Je suis un grand fan de littérature russe, par exemple de Tolstoï.

swissinfo.ch: Serez-vous personnellement présent en Russie pour le Championnat du monde de football?

U.M.: Je ne sais pas encore si j’aurai assez de temps à disposition. Il faudra voir. Mais si c’est possible, je ne pourrai assister qu’à un seul match et je devrai rentrer en Suisse immédiatement après.

swissinfo.ch: S’agit-il d’une décision politique?

U.M.: Oui, mais je le vois comme une décision positive. En tant que pays neutre, la Suisse peut et doit se montrer en Russie. Mais sur ce point, j’ai une opinion quelque peu isolée en Suisse.

swissinfo.ch: Afin de ne pas mettre en danger les relations avec la Russie?

U.M.: Nous participons indirectement aux sanctions contre la Russie. Dans ce genre de situation difficile pour les deux pays, j’estime judicieux de ne pas laisser les relations se rompre au plan personnel. Nous allons à un moment ou à un autre à nouveau parler et traiter ensemble et il est donc bien que le réseau existe encore.

swissinfo.ch: N’avez-vous pas une certaine compréhension pour ceux en Suisse qui voudraient boycotter le Mondial en Russie?

U.M.: Il ne faut pas mélanger sport et politique. La Suisse a le droit de se manifester politiquement, mais il faut rester en contact.

swissinfo.ch: La Russie a gagné son premier match contre l’Arabie saoudite par 5 à 0. Quel score pronostiquez-vous pour la Suisse face au Brésil, dimanche?

U.M.: Je continue de penser que la Suisse va gagner par 2 buts à 1 (rires)!


(Traduction de l'allemand: Olivier Pauchard)


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.