Navigation

La Suisse ne doit plus être le coffre-fort des dictateurs

Marcos, Duvalier, Abacha, Mobutu: le fait que ces potentats aient caché une partie de leurs fortunes illicites en Suisse a beaucoup nui à la réputation du pays. Le Parlement veut tourner la page. La Chambre basse a voté une loi qui devrait permettre que les restitutions aux peuples concernés se fassent mieux et plus vite. 

Ce contenu a été publié le 11 juin 2015 - 09:04
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 10 juin 2015)
Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.