Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pas de duel Blocher-Widmer-Schlumpf

Très attendue, l'émission «Arena» de la télévision alémanique n'a débouché sur aucun dérapage. C'est la première fois que l'ex-ministre Christoph Blocher et sa remplaçante au gouvernement Eveline Widmer-Schlumpf croisaient le fer depuis l'élection du 12 décembre.

Consacré à l'initiative sur les naturalisations de l'Union démocratique du centre (UDC, droite nationaliste) en votation le 1er juin prochain, le débat a eu lieu vendredi soir en présence de nombreux journalistes. Quelque 810'000 spectateurs en moyenne ont suivi l'émission. Celle-ci a ainsi enregistré la plus forte audience de son histoire, le dernier record datant d'octobre 2001 lors du «grounding» de Swissair.

Le débat n'a toutefois été le théâtre d'aucun coup de poignard dans le dos, ni d'aucune attaque personnelle. Aucune référence n'a par ailleurs été faite à la procédure d'exclusion de l'UDC d'Eveline Widmer-Schlumpf, à qui le parti reproche d'avoir «trahi» en acceptant de succéder à Christoph Blocher au gouvernement.

Occupant une tribune à part en tant que membre du Conseil fédéral (gouvernement), la ministre de la Justice a défendu la position du collège, opposé à l'initiative. Mais elle a précisé qu'elle représentait le Conseil fédéral et n'exprimait pas sa position personnelle sur le sujet.

Aux côtés du président de l'UDC Toni Brunner, Christoph Blocher s'est échauffé rapidement en répondant aux questions du présentateur. De manière générale, il est apparu tendu, son humour légendaire n'étant pas au rendez-vous. Quant à Eveline Widmer-Schlumpf, elle a suivi la mêlée avec des yeux amusés, puis a réclamé la parole, n'hésitant pas à remettre à sa place le tribun zurichois lorsqu'il l'interrompait.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×