Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Après la Chambre des cantons, celle du peuple a choisi de ne pas permettre de tests pour les péages routiers urbains dans des villes comme Bâle ou Zurich. Elle a biffé ce point du programme de législature 2007-2011 du gouvernement par 109 voix contre 68.

Le territoire suisse est trop exigu pour des tests dans des zones précises, les automobilistes passent suffisamment à la caisse et le choix des transports publics n'est pas toujours possible, a fait valoir le radical (droite) Ruedi Noser.

Le «road pricing» est un instrument important pour l'aménagement du territoire et le peuple ne veut pas de nouvelles routes a, de son côté, estimé sans succès l'écologiste Bastien Girod.

Avec ce refus, le Parlement enterre pour l'instant le péage urbain en Suisse, même sous forme de tests. Une introduction définitive du système aurait exigé l'aval du peuple, la Constitution fédérale interdisant les péages routiers publiques.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×