Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour clore l’année de la biodiversité

Quelque 8000 représentants de 193 pays se retrouvent à partir de lundi à Nagoya, au Japon, pour la 10e Conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique. Point d'orgue de l'année mondiale de la biodiversité, cette réunion de douze jours devrait notamment accoucher d’un Plan stratégique 2020.

Trois dossiers majeurs sont sur la table des négociations: fixer de nouveaux objectifs pour enrayer la perte des espèces à l'horizon 2020, trouver un accord international sur les conditions d'accès des industries du Nord aux ressources génétiques des pays du Sud, dessiner l'évolution de l'aide aux pays les plus pauvres pour protéger leurs ressources naturelles.

La recherche d'un cadre juridique pour répartir équitablement les bénéfices tirés de l'exploitation des ressources génétiques - des plantes pour l'essentiel, avec des utilisations dans la pharmacie, la chimie ou les cosmétiques - sera au coeur des débats.

La signature - ou non - d'un «protocole ABS» (Access and Benefit Sharing, ou Accès et Partage des Avantages), dont la négociation a été lancée en 2002, sera le marqueur le plus sûr d'un succès - ou d'un échec - du rendez-vous de Nagoya.

De manière plus ou moins explicite, plusieurs pays du Sud ont lié cette négociation à celle sur la création d'un «Giec de la biodiversité», qui permettrait, à l'image de ce qui existe dans la lutte contre le réchauffement climatique, de disposer d'un outil de mesure fiable pour éclairer les décideurs politiques.

Côté suisse, la délégation qui se rend à Nagoya a reçu mandat du gouvernement de s’engager pour contribuer à fixer «des objectifs ambitieux, réalistes, concrets et mesurables». A noter que ce voyage au Japon sera le dernier du démissionnaire Moritz Leuenberger en tant que ministre de l’Environnement, des Transports et de l’Energie.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.