Navigation

Hommage posthume à Cao Shunli

Cao Shunli est décédée en mars dernier. martinennalsaward.org

Cao Shunli n’est plus. Elle est morte en mars 2014 de maladies consécutives à sa détention dans les geôles chinoises. Cao Shunli est l’une des trois nominés 2014 Martin Ennals.

Ce contenu a été publié le 07 octobre 2014 - 18:30
Carole Vann, InfoSud

Cette consécration posthume illustre à quel point cette avocate engagée reste emblématique des mouvements pour les libertés en Chine. Cao Shunli a consacré sa vie à lutter contre la corruption et surtout à chercher à utiliser, outre les recours au niveau national, les mécanismes internationaux pour faire respecter les libertés en Chine.

Elle devait venir à Genève en septembre 2013 pour soulever avec les diplomates le problème du déni des autorités pour une participation des ONG à l’EPU. Enlevée à l’aéroport de Pékin, disparue pendant 5 semaines, elle a ressurgi en prison dans un état grave. 

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article