Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Réaction face aux violences au Tibet

La Suisse est «profondément préoccupée» par les violences survenues vendredi à Lhassa, capitale du Tibet. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) condamne la répression exercée par les forces de l'ordre chinoises contre les manifestants, a indiqué son porte-parole Jean-Philippe Jeannerat.

Le DFAE a appelé ces forces de l'ordre à la retenue. La violence doit cesser et les personnes qui ont manifesté pacifiquement doivent être immédiatement libérées, a ajouté le porte-parole.

Sur place, plusieurs personnes ont été tuées et blessées dans des heurts entre Tibétains et forces de sécurité chinoises pendant une manifestation de moines bouddhistes. Des magasins et voitures ont été incendiés.

Des manifestations de soutien au Népal et en Inde ont également tourné à l'aigre, avec au moins 12 moines bouddhistes blessés par la police à Katmandou et des dizaines de manifestants arrêtés à New Dheli.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×