UDC: Berne refuse d'exclure les Grisons

La section bernoise de l'Union démocrate du centre (UDC, droite nationaliste) ne suit pas la stratégie de l'UDC Suisse suite à la controverse sur la procédure de bannissement de la ministre UDC Eveline Widmer-Schlumpf.

Ce contenu a été publié le 30 avril 2008 - 08:41

Les Bernois se retrouvent donc isolés. La plupart des sections soutiennent en effet la stratégie de l'UDC Suisse qui vise à exclure du parti la section grisonne, dont est issue Eveline Widmer-Schlumpf, élue à la place du leader de la droite nationaliste Christoph Blocher lors de l'élection du Conseil fédéral (gouvernement) le 12 décembre dernier. Mardi soir, la section de Bâle-Ville a en effet opté pour l'exclusion de la section grisonne. Les sections vaudoise et fribourgeoise de l'UDC doivent encore se prononcer.

Réunis à Thoune (BE), les délégués de la section bernoise de l'UDC ont pris cette décision par 256 voix contre 222 au terme d'un débat animé de deux heures. Les délégués ont suivi la proposition du comité directeur, qui s'était prononcé il y a une semaine par 21 voix contre 6 contre l'exclusion de la section grisonne.

Les délégués ont approuvé le papier de position soulignant que «l'UDC du canton de Berne s'oppose à toute forme de pression, de menace et de contrainte». Le document relève aussi qu'une exclusion violerait clairement la loi et les statuts du parti.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article