Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour Roger Federer, «un Masters, c'est spécial»

A son arrivée à Shanghaï, Roger Federer a rencontré ses fans.

(Keystone)

La Masters Cup s'est ouverte dimanche à Shanghaï avec les huit meilleurs joueurs du monde. Victorieux de trois des quatre dernières éditions, le Suisse part favori.

Roger Federer, qui joue son premier match lundi, est apparu très détendu samedi face aux médias. Il a longuement évoqué les problèmes actuels du tennis.

«Un Masters c'est spécial car, avec son système de poules, c'est un tournoi très différent des autres». Le numéro un mondial était gonflé à bloc en arrivant à Shanghaï.

«Ici, il n'y a que les huit meilleurs. Il y a un sacré talent ici et tout le monde peut battre tout le monde. Il faut vraiment se méfier au maximum.»

Beaux moments en vue

Emmené par le tenant du titre et numéro un mondial depuis quatre ans, le plateau de Shanghaï offre de beaux moments. Le duel entre Federer et ses deux dauphins Rafael Nadal (Espagne) et Novak Djokovic (Serbie) promet beaucoup, mais l'absence de David Nalbandian dénature quelque peu ce Masters.

Seul joueur à avoir battu Roger Federer en indoor depuis deux ans, l'Argentin a renoncé à se rendre en Chine et a choisi de préparer sa campagne 2008 pour la place de no 1 mondial. Le Bâlois l'aurait volontiers rencontré, mais «c'est pas non plus une obsession»

Federrer a-t-il digéré ses deux récentes défaites contre l'Argentin? «Celle de Madrid, je l'ai facilement évacuée. J'ai perdu en finale, ce n'était pas comme si j'avais été éliminé en deux sets au 2e tour. A Bercy, ça a été un peu plus difficile mais, le temps de quitter le stade, je me sentais déjà mieux et le lendemain c'était presque oublié.»

Federer affrontera lundi le Chilien Fernando Gonzalez, le Russe Nikolay Davydenko et l'Américain Andy Roddick étant ses deux autres adversaires dans le groupe rouge.

«Hingis m'a lancé»

Evoquant pour la première fois l'annonce du contrôle positif à la cocaïne de Martina Hingis, Roger Federer n'a pas caché qu'il avait éprouvé «un grand choc».

«Cela me fait de la peine pour elle car elle m'a beaucoup inspiré quand j'étais jeune. J'ai joué la Hopman Cup avec elle, cela avait un peu lancé ma carrière. Je ne peux pas imaginer que Martina soit associée au dopage, elle n'avait pas besoin de ça. J'espère que ce n'est pas vrai. En attendant je la soutiens.»

Non aux paris truqués

Le numéro un mondial s'est également exprimé sur les paris truqués qui secouent le monde du tennis. Il a appelé à des «sanctions dures» contre les joueurs qui parient sur des matches soulignant qu'il faut faire attention aux spéculations.

«L'affaire Davydenko, c'est beaucoup de spéculations, les médias font monter la sauce, mais cela ne remplace pas les faits, a-t-il dit. Tout en haut du tennis, je pense vraiment que cela n'existe pas. Plus loin dans la hiérarchie, certains joueurs peuvent être soumis à la tentation. Il ne faut pas oublier ce que le tennis nous a apporté, en terme de prestige et d'argent. Ce serait courir un risque stupide.»

Conclure une année royale

Assuré de remporter la Race après sa victoire en finale des Davidoff Swiss Indoors, Roger Federer entend conclure en beauté une année royale avec, à nouveau, la conquête de trois tournois du Grand Chelem.

Vainqueur à Houston en 2003 et 2004 et à Shanghaï l'an dernier, il vise un quatrième titre qui ne le placerait plus qu'à une seule victoire des records de Pete Sampras et d'Ivan Lendl.

Roger Federer a de mauvaises nouvelles pour ses rivaux: il n'envisage pas de prendre sa retraite avant 35 ans. Comme il n'en a que 26 et qu'il a déjà en vue le record de 14 titres en Grand Chelem de Pete Sampras, ces prochains neuf ans pourraient être très longs.

swissinfo et les agences

Roger Federer

Né en 1981, il pointe de manière ininterrompue au premier rang du classement ATP depuis 2004.

En 2007, il a gagné 7 tournois, dont 3 du Grand Chelem: l'Open d'Australie, Dubaï, Hambourg, Wimbledon, Cincinnati, US Open et Bâle.

Il est auréolé de 52 titres et la Fédération internationale de tennis l'a proclamé trois fois de suite joueur de l'année. Il a été nommé sportif suisse de l'année en 2003, 2004 et 2006.

Depuis avril 2006, Roger Federer est ambassadeur de l'UNICEF.

Fin de l'infobox

Masters de Shanghaï

Tournoi indoor doté de 4,45 millions de dollars.

Groupe rouge: Roger Federer (Suisse, no 1 ATP), Nikolay Davydenko (Russie, no 4), Andy Roddick (Etats-Unis, no 5), Fernando Gonzalez (Chili, no 7).

Groupe or: Rafael Nadal (Espagne, no 2), Novak Djokovic (Serbie, no 3), David Ferrer (Espagne, no 6), Richard Gasquet (France, no 8).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×