Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour un Conseil de sécurité plus représentatif

En cas d'élargissement du Conseil de sécurité, la Suisse est opposée à la création de nouveaux droits de veto.

(Keystone)

La Suisse juge important de revitaliser l’Assemblée générale des Nations unies et d'élargir la composition du Conseil de sécurité.

Dans une déclaration, l’ambassadeur suisse auprès de l’ONU Peter Maurer estime qu'il faudrait notamment assurer une meilleure représentation des pays en développement.

La Suisse appelle à des réformes de l’Assemblée générale pour rationaliser les travaux, accélérer les délibérations et simplifier l'ordre du jour. Elle préconise aussi un recentrage des débats sur les questions de fond prioritaires.

«Il appartient maintenant aux Etats membres d’agir», a déclaré mercredi le représentant permanent de la Suisse auprès de l’ONU. En clair, Peter Maurer souhaite que ce train de réformes soit adopté d’ici à l’été 2006.

Elargir le Conseil de sécurité

En ce qui concerne le Conseil de sécurité, la Suisse est favorable à un élargissement. L’organe serait ainsi «plus représentatif du monde contemporain et aurait une plus forte légitimité», ajoute l’ambassadeur helvétique.

Pour cela, il faudrait assurer «une meilleure représentation des pays en développement et tenir compte des contributions des pays membres à l'action de l'ONU, notamment dans la promotion de la paix et de la sécurité, dans la coopération au développement et dans le financement du budget.»

Peter Maurer ajoute que cet élargissement du Conseil de sécurité ne doit cependant pas se faire au seul bénéfice de grands pays et au détriment d'autres catégories de pays.

Plus de droit de veto

Par ailleurs, la Suisse est opposée à la création de nouveaux droits de veto, parce qu’ils entraveraient la capacité d'action du Conseil de sécurité.

«L'élargissement du Conseil de sécurité ne suffit pas, poursuit l’ambassadeur suisse. Parallèlement, il faut poursuivre l'amélioration des méthodes de travail du Conseil de sécurité.»

Peter Maurer estime qu’il faut entre autres développer les moyens pour le Conseil de sécurité d'entendre d'autres points de vue, améliorer les possibilités pour l'ensemble des Etats membres de l'ONU de participer au processus de décision et mieux communiquer.

Conseil des droits de l’homme

La Suisse soutient par ailleurs la proposition du secrétaire général des Nations unies Kofi Annan d’établir un Conseil des droits de l'homme en remplacement de l’actuelle Commission. Sa création permettrait de traiter des droits de l'homme à un niveau institutionnel mieux adapté à leur importance pour la paix et la sécurité.

Après avoir rappelé que la Suisse entendait continuer à contribuer activement à ce débat, Peter Maurer a expliqué comment Berne envisageait ce nouveau Conseil des droits de l’homme.

«Cela pourrait être un organe principal de l'ONU ou un organe subsidiaire de l'Assemblée générale, l'essentiel pour nous étant que les droits de l'homme soient traités à un niveau institutionnel plus élevé par rapport à la situation existante».

Il aurait le statut d’un organe permanent, basé à Genève, et se réunirait périodiquement, plusieurs fois par année. Enfin, il travaillerait en collaboration étroite avec le Haut Commissariat aux droits de l’homme.

swissinfo

Faits

L’ONU compte 191 Etats membres.
Le Conseil de sécurité est formé de 15 membres, dont 5 membres permanents (Chine, France, Russie, Grande-Bretagne, Etats-Unis) qui ont un droit de veto.
Les dix membres non permanents sont élus par l’Assemblée générale de l’ONU pour une période de deux ans.
L’Assemblée générale réunit les 191 Etats membres de l’ONU.

Fin de l'infobox

En bref

- La Suisse est favorable à un élargissement de la composition du Conseil de sécurité de l’ONU. L’organe serait ainsi plus représentatif et aurait une plus forte légitimité.

- Dans cette réforme, il faudrait notamment assurer une meilleure représentation des pays en développement.

- La Suisse est opposée à la création de nouveaux droits de veto, parce qu’ils entraveraient la capacité d'action du Conseil de sécurité.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.