Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour un meilleur air d'ici 2010

Aviation et chauffage participent notamment à la pollution de l'air.

(swissinfo.ch)

Le Protocole de Göteborg visant à réduire les polluants atmosphériques entre en vigueur mardi en Suisse. Il ne devrait pas provoquer de bouleversements.

Le ministère de l'Environnement (DETEC) considère en effet que la législation en vigueur suffit à remplir les objectifs.

La Suisse s'est engagée à diminuer d'ici 2010 de 40% ses émissions de souffre, de 52% les oxydes d'azote, de 13% l'ammoniac et de 51% les composés organiques volatils, rappelle lundi le DETEC dans un communiqué.

Pour ce faire, il mise sur une «application conséquente» de la loi, notamment l'ordonnance sur la protection de l'air, les prescriptions sur les gaz d'échappement des véhicules à moteurs et les programmes de politique agricole.

Pics d'ozone en diminution

A terme, l'application de l'accord en Suisse et à l'étranger devrait permettre une amélioration de la qualité de l'air sur le Plateau. Au Tessin, particulièrement affecté par la pollution transfrontalière, les pics d'ozone devraient même diminuer, explique le texte.

Pendant ce temps, la Suisse se préoccupe déjà de l'après-2010. Lors d'une réunion de l'organe exécutif de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance, qui se tient de lundi à jeudi à Genève, elle va demander que le Protocole de Göteborg, limité jusqu'ici aux poussières fines secondaires, soit élargi aux poussières fines primaires.

Parmi ces substances produites par la combustion, certains procédés industriels ou l'abrasion des métaux figurent des cancérigènes particulièrement dangereux pour la santé, conclut le communiqué.

swissinfo et les agences

Faits

La Suisse s'engage à réduire sa pollution atmosphérique par rapport à 1990.
Il y aura une baisse des émissions de produits suivants: souffre (40%), oxyde d'azote (52%), composés organiques volatils (51%) et ammoniac (13%).

Fin de l'infobox

En bref

- La Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance rassemble 49 pays.

- Elle a été signée à Genève en 1979 et ratifiée par la Suisse en 1983.

- C'est la plus ancienne convention élaborée dans le domaine environnemental.

- Le Protocole de Göteborg est le 8ème protocole à avoir été ajouté à cette convention.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.