Précieux documents d'archives présentés au public à Sion (VS)

Le public pourra découvrir treize documents, dont certains signés par d'illustres personnages. Office du tourisme de Sion sda-ats
Ce contenu a été publié le 11 septembre 2020 - 16:48
(Keystone-ATS)

L'office du tourisme de Sion a collaboré pour la première fois avec les archives de l'Etat du Valais. Résultat: une visite guidée pour les personnes désireuses de découvrir de précieux documents encore jamais présentés au public.

La visite de presse organisée vendredi a commencé par une descente sous terre. Quatorze mètres. Derrière de lourdes portes grises, une partie des quelque 17 kilomètres linéaires de rayonnages des archives de l'Etat du Valais.

Alain Dubois, archiviste cantonal, a sélectionné treize documents. Le plus ancien date de 1005. Il s'agit d'un échange de terrains signé par les évêques de Sion et de Genève, prénommé tous les deux Hugues. "Son état de conservation est quasi parfait et il n'a jamais été restauré", admire l'archiviste.

Il y a là aussi un missel du début du 13e siècle, mais aussi un testament datant de la période de la peste noire qui a sévi à Sion en 1349. Une habitante de Vérossaz y lègue ses biens à son petit-fils.

Un Valais ouvert sur le monde

Ce Valais que l'on croit fermé était en fait ouvert sur le monde, un lieu de passage entre le Nord et le Sud de l'Europe, rappelle Alain Dubois. Pour preuve ces documents signés par des hommes illustres: un traité de 1657 paraphé par le marchand, banquier, politicien richissime et valaisan Gaspard Stockalper et... le roi de France Louis XIV.

Un autre traité signé celui-là par Napoléon et par Talleyrand en 1806; ou encore ce document datant de 1527: François Ier écrit à Georges Supersaxo au sujet d'un report de dettes.

Tournus de documents

Les documents présentés au public ne seront pas toujours les mêmes. Les archives valaisannes renferment quelque 85 millions de documents, le choix est donc large.

Les guides de l'office du tourisme de Sion seront formés spécialement pour mener ces visites sur inscription baptisées "Les trésors du Valais", a précisé Marylène Volpi Fournier, nouvelle présidente de la Société de développement de Sion. Mais il y aura toujours un collaborateur des archives présent, notamment pour des raisons de sécurité, a complété Alain Dubois.

www.siontourisme.ch

Partager cet article