Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Prévention anti-tabac: les cigarettiers font cavaliers seuls

L'industrie suisse de la cigarette ne participera finalement pas à la journée nationale de prévention organisée la semaine prochaine. Elle cède ainsi aux pressions des milieux anti-tabac.

Invité par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) pour la journée du «smoking out», le président de la communauté de l'industrie suisse du tabac, Edgar Oehler, a décidé de ne pas se rendre le 8 novembre à Lucerne. Sa décision fait suite à un début de polémique entre l'OFSP et certains milieux anti-tabac.

Ces derniers s'étonnaient de la présence de l'industrie de la cigarette lors d'une journée principalement consacrée aux milieux scolaires. La situation s'était envenimée après l'envoi de nombreuses lettres de protestation à la conseillère fédérale Ruth Dreifuss dont dépend l'OFSP.

Certains, dans les milieux de la prévention, avaient même menacé de boycotter cette journée. Ils étaient prêts à participer à un débat contradictoire avec l'industrie du tabac mais en aucun cas à lui laisser un temps de parole unilatéral.

Edgar Oehler a choisi de mettre un terme à la polémique en renonçant de lui-même. Officiellement, il pas voulu mettre en péril cette action de prévention à laquelle devraient participer quelque 500 professeurs, instituteurs, conseillers et médecins scolaires.

Quoi qu'il en soit, l'industrie suisse de la cigarette poursuit sa propre campagne de prévention. A sa manière, elle veut, elle aussi, tenter de convaincre les adolescents de renoncer au tabac.

Jean-Louis Thomas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×