Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Première mondiale pour des chirurgiens suisses

Cette nouvelle technique pourrait révolutionner la chirurgie endoscopique et la transplantation d'organes.

(Keystone Archive)

L'équipe du docteur Vincent Bettschart a ouvert une nouvelle voie, lundi matin, au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), à Lausanne. Elle a réalisé une transplantation de rein prélevé sur un donneur vivant, par voie endoscopique, avec assistance et guidage informatisé.

Grâce à une nouvelle technique, un modèle anatomique en trois dimensions du patient est superposé à l'image endoscopique et guide la main du chirurgien pendant l'opération.

«Cette technique pour la chirurgie endoscopique assistée par ordinateur permet de voir des structures et des organes cachés», explique Christian Kobler, patron de la société «2C3D medical», une «start-up» basée au parc scientifique de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Le chirurgien voit ainsi un modèle tridimensionnel du rein, de la veine cave, de l'aorte et de l'artère rénale se superposer à l'image que lui donne l'endoscope. Et il dispose des informations nécessaires pour «naviguer» directement jusqu'au point de résection prévu.

«Cette innovation vient des derniers développements de la robotique et du traitement de l'image, souligne Christian Kobler. Elle ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine d'opérations complexes comme celles du foie, par exemple.»

Pour plusieurs chirurgiens de renom, «cette technique a le potentiel de révolutionner la chirurgie endoscopique et la transplantation d'organes». La sécurité sera accrue et le temps d'intervention et de convalescence réduit par rapport aux opérations effectuées à ciel ouvert.

swissinfo avec les agences


Liens

×