Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Première mondiale pour l'horlogerie suisse

(Photo Swatch)

On dit du numéro un mondial de l'horlogerie qu'il est volontiers provocateur. Swatch Group confirme en réalisant un véritable exploit technique avec le Chrono Skin qui ne mesure pas plus de 6,6 millimètres d'épaisseur.

Il est le plus plat jamais réalisé dans l'histoire horlogère. Et, en plus, il ne coûte pas cher. Il lui reste maintenant à séduire le consommateur. Or ce n'est pas encore gagné. Depuis quelques temps, les produits signés Swatch ont en effet quelque peine à s'imposer.

Pour réussir le pari, le nouveau produit a fait l'objet de soins particuliers. Il s'agissait, en l'occurrence, de trouver un design qui plaise à la fois aux hommes et aux femmes.

De plus, il n'était pas possible de faire un produit trop grand. Car, en étant aussi plat, il ne pouvait s'étaler sur le poignet, même si, aujourd'hui, la mode est aux montres de grande taille et épaisses.

L'autre défi, pour insuffler un peu de corps à la pièce et répondre au critère de l'épaisseur, était de donner à ce chrono une allure qui ne le fasse pas ressembler à un bout de plastique qui marque l'heure. La solution imaginée est étonnante.

Avec un simple petit relief dans le cadran les concepteurs du chrono Skin ont réussi à donner l'illusion de l'épaisseur. Ainsi une ligne en dégradé fait le tour des trois cadrans, des secondes, des minutes et dixièmes.

Cette simple ligne bien réelle, même très petite, donne une parfaite illusion de relief, exactement comme si le chrono mesurait 15 millimètres d'épaisseur.

Eric Othenin-Girard


Liens

×