Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Prix Nobel: La tension monte avant le verdict

Cinq femmes représentent la Suisse dans une candidature commune

(Keystone)

La responsable du projet suisse de nomination de 1000 femmes pour le Prix Nobel de la Paix se confie à swissinfo avant l'annonce du lauréat, vendredi.

Rebecca Vermot sera déçue si cette candidature collective ne gagne pas, mais estime que le prix n'était que l'un des buts du projet.

D'emblée, Rebecca Vermot ne cache pas sa satisfaction. Elle estime que le projet a déjà remporté un immense succès en attirant l'attention sur des femmes oeuvrant dans le monde entier pour la paix et la justice.

Le projet 1000 femmes pour le Prix Nobel de la paix 2005 a été lancé en 2003. La liste finale des nominées a été publiée en juin dernier.

swissinfo: Comment vous sentez-vous à la veille de l'annonce?

Rebecca Vermot: Certains jours, je n'y pense pratiquement pas tant il y a à faire, mais cela vient la nuit. Et mes nuits ne sont pas aussi calmes que je le voudrais. Mathématiquement, nous avons une chance sur 198, puisqu'il y a 198 candidatures cette année. Mais politiquement, nos chances sont bien meilleures que cela. Si vous considérez dans quel état se trouve le monde aujourd'hui, il me semble que nos femmes sont les mieux placées pour le prix.

swissinfo: Vous serez donc, vraisemblablement, très déçue en cas d'échec?

R. V.: Bien sûr que nous serons déçus, mais pas longtemps. Car ce que nous avons réussi à accomplir jusqu'ici vaut 100 fois le Prix Nobel.

Notre projet vise trois buts: le Prix Nobel où nous ne faisons que proposer la candidature de ces femmes et n'avons pas d'influence sur le résultat. Un but plus important était de donner une visibilité à ces femmes et nous y avons réussi grâce à un livre, à une exposition et à la publication de ces 1000 noms dans le monde entier au mois de juin dernier. Depuis, les femmes ont été dans les journaux du monde entier.

Nous espérons que par le site Internet que nous sommes en train de développer les femmes seront invitées plus souvent comme experts à des conférences internationales ou des négociations de paix.

Notre troisième but touche à la recherche scientifique. C'est-à-dire que les 1000 femmes que nous avons sélectionnées nous parlent de leurs stratégies et de leurs méthodes et qu'un groupe de recherche international analyse tout cela. Ainsi, nous avons déjà atteint deux de nos trois objectifs.

swissinfo: N'avez-vous jamais regretté de vous être embarquée dans ce projet ou pensé que vous auriez dû agir différemment?

R. V.: Nous avions l'habitude de plaisanter là-dessus lorsque nous étions encore à la recherche de candidates! C'était compliqué lorsque nos appels ont reçu 2000 réponses. La sélection a été vraiment difficile à faire, surtout pour les trois femmes déléguées à Oslo. Pour obéir aux règles du Prix Nobel, nous avons dû, en effet, désigner trois femmes prêtes à accepter officiellement le prix au nom des 1000.

swissinfo: Que va-t-il se passer maintenant? Allez-vous continuer votre travail quel que soit le résultat?

R. V.: Oui nous allons continuer parce que des courriels nous arrivent tous les jours, demandant l'adresse des femmes en Italie, à Hanoi au Viêtnam, en Chine. Nous allons donc développer ce réseau par notre site Internet que nous allons développer à la fin de l'année. Il faudra encore un an pour être totalement fonctionnel. Il faut contrôler 1000 adresses et il y a beaucoup d'administration.

Une conférence doit être organisée en Chine à la fin décembre avec les 108 femmes chinoises nominées. Selon ce qu'elles décident, cela peut être le début d'une société civile dans ce pays. L'histoire suit son cours et il faut que quelqu'un en suive la trace.

Interview swissinfo: Morven McLean
(Traduction de l'anglais: Isabelle Eichenberger)

Faits

Prix Nobel féminins:
1905 Bertha von Suttner
1931 Jane Addams
1946 Emily Greene Balch
1976 Betty Williams
1976 Mairead Corrigan
1979 Mother Teresa
1982 Alva Myrdal
1991 Aung San Suu Kyi
1992 Rigoberta Menchu Tum
1997 Jody Williams
2003 Shirin Ebadi
2004 Wangari Maathai

Fin de l'infobox

En bref

- La Fondation 1000 femmes pour le Prix Nobel de la paix 2005 a été créée pour accroître la reconnaissance du travail effectué par des milliers de femmes dans le monde en faveur de la paix et de la justice.

- Les organisateurs publient un livre de portraits et de photos des 1000 femmes nominées. Une exposition de photos a également été organisée, qui devrait faire le tour du monde.

- Le livre et l'exposition seront inaugurés le 14 octobre à Zurich.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.