Pugilat à bord du Cisalpino

Une vingtaine d'Italiens ont chahuté dans un Cisalpino circulant lundi soir entre Zurich et Milan. Le train a été stoppé pendant une heure et demie à la gare d'Erstfeld (Uri). Aucun blessé n'a été signalé mais une procédure est ouverte.

Ce contenu a été publié le 11 août 2009 - 14:30

Revenaient-ils de la Street Parade qui a attiré 600'000 personnes à Zurich durant le week-end? Mystère. En tout cas, les deux groupes de jeunes entre 18 et 25 ans ont commencé à se quereller peu après le départ du train à 17 heures.

Ils se sont notamment emparés d'un marteau d'urgence et d'un extincteur à poudre, dont le contenu s'est répandu dans trois wagons, provoquant des difficultés respiratoires chez certains des 90 voyageurs.

Le train a été stoppé à Erstfeld et la police uranaise est intervenue. Il ne semble pas y avoir eu de coups, mais l'enquête a été gênée par le manque de visibilité provoqué par la poudre déversée dans les wagons.

Le train a finalement pu reprendre sa course avec une heure et demie de
retard. Les dégâts se montent à environ 30'000 francs. Une procédure pénale pour entrave à la circulation publique et dommages à la propriété a été ouverte contre les vandales.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article