Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Quatrième siège

(Keystone)

Didier Burkhalter est brillamment réélu au premier tour.

Le libéral-radical Didier Burkhalter a remporté 194 voix sur 232 bulletins valables (majorité absolue fixée à 117). L'UDC Jean-François Rime en a recueilli 24.

Didier Burkhalter est né en 1960. Licencié en sciences économiques de l'Université de Neuchâtel, il a exercé différentes fonctions académiques et dans l'économie privée avant d'être élu en 1991 à l'exécutif (Conseil communal) de la ville de Neuchâtel qu'il a présidé à trois reprises (1994/1995, 1998/1999, 2001/2002).

Depuis 1985, il est membre du Parti radical-démocratique, devenu en 2008 Parti libéral-radical. Ses mandats politiques l'ont également conduit à siéger dans des législatifs communal, cantonal (Grand Conseil neuchâtelois) et fédéral.

Didier Burkhalter a siégé dans les deux Chambres du Parlement fédéral. Il été élu au Conseil national en 2003. En 2007, il a été élu au Conseil des Etats.

Elu au Conseil fédéral par le Parlement le 16 septembre 2009, il a pris la tête du Département fédéral de l'intérieur le 1er novembre 2009.

Fâchée et dénonçant une «atteinte» à la concordance, l'UDC a annoncé des représailles et décidé d'attaquer chacun des 3 sièges restant à pourvoir en présentant à chaque fois son poulain romand Jean-François Rime. Attaque qui commence contre la socialiste Simonetta Sommaruga.

«En élisant Eveline Widmer-Schlumpf, vous avez rompu la concordance» a déclaré le chef du groupe UDC Caspar Bader à l'adresse de la gauche, du PDC et de «plusieurs libéraux-radicaux».

×