Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Quoi, ma mégalo?

La star française conserve de beaux restes vocaux, malgré des problèmes de sono.

(Keystone Archive)

Si quelqu'un pouvait encore l'ignorer, Johnny Hallyday a 60 ans. Et sa tournée-mammouth est passée par Genève.

La machine est parfaitement rodée, mais elle nous a semblé tourner un peu à vide. Reste la mégalo.

Chanceux, les Suisses. Cette fois, au lieu d'une version réduite pour tournée de province, ils ont eu droit à la même scène que les spectateurs parisiens du Parc des Princes. Une scène de démesure: deux niveaux, avec une base de 60 m de long sur 25 de profondeur.

Et, au-dessus du plateau, les deux tours plaquées de métal brillant qui portent la sono. Au centre, une troisième, plutôt style Meccano. C'est d'elle que descendra la bête.

Et, bien sûr, les indispensables écrans. Ils sont quatre, deux carrés et deux de format vertical. Très bel effet... mais première utilisation insolite. A 21h pile, on balance au public qui commence à s'impatienter... un bloc de pub! Comme à la télé.

Quelque chose de...

21h40: cette fois, on y est. De la tour Meccano descend - très lentement - une plate-forme portée par un bras métallique. En son centre, la star, long manteau et lunettes noires à la «Matrix».

«Que je t'aime» en intro, premier d'une longue série de ces thèmes qui ont bercé plusieurs générations, «Gabrielle», «J'oublierai ton nom», «Quoi, ma gueule», et les autres. Pour nous rappeler qu'on a tous en nous quelque chose de Johnny.

Il y a aussi le meilleur du nouvel opus: les poignantes mélodies de «Dis-le moi» ou de «Marie».

Mais pour cette dernière, on a cru bon de nous passer le clip sur les écrans. Afin que son message - très intelligemment pacifiste -, n'échappe à personne.

Ici, on ne rigole pas. Et pour qui assiste à la première grande messe Hallydéenne de sa vie, c'est ce côté sérieux qui frappe. Pour le fun, frappez à la porte d'à côté.

«Il a souri plusieurs fois entre les chansons, c'est tellement rare», s'exclament mes deux voisines, grandes habituées des concerts de Johnny.

Mais, entre les sourires, Mr Hallyday est plutôt du genre «hard working singer». Doté, il faut l'admettre. de très beaux restes vocaux. Même s'il peine parfois à attaquer ses couplets sur la note juste.

Blue Suede Shoes

Il nous fait d'ailleurs l'heureuse surprise de rendre hommage... en anglais aux pères fondateurs du rock n'roll, Presley, Berry et les autres à qui il a tout piqué à ses débuts.

De «Loving You» à «Blue Suede Shoes», Johnny est plutôt convaincant en rocker de la première vague. Ce qui ne devrait pas surprendre. Il en a été un.

Convaincants également, les deux duos avec Isabelle Boulay et Chimène Badi, deux pointures - vocales à tout le moins - qui passent tout le concert en coulisses à attendre leurs trois minutes de bonheur.

Convaincants également le groupe (et son soliste qui affiche des faux airs de Keith Richards), les cuivres, les lumières et les feux d'artifice, que Genève-la-calviniste n'a autorisé qu'au dernier moment.

Sans oublier les quatre choristes-danseuses-violonistes, présences aériennes, tout là-bas au fond d'une scène dont la star occupe invariablement le devant.

La sono, par contre, n'a convaincu personne. Elle brouille les sons dans un fracas assourdissant dont émergent à peine les voix. Et qui noie complètement le pauvre orchestre de chambre présent durant un bon tiers du spectacle.

Et ça ne va pas mieux avec les tampons auriculaires que les organisateurs distribuent généreusement. Ils ne font qu'atténuer le son. Ils ne l'améliorent pas.

Pour autant, Johnny parvient-il à allumer le feu? Enthousiaste sans plus, le stade n'est pas en délire. Il lui manque peut-être quelque chose.

L'envie d'avoir envie?...

swissinfo, Marc-André Miserez

En bref

- Johnny Hallyday est né le 15 juin 1943, de son vrai nom, Jean-Philippe Smet.

- En 42 ans de carrière, il a enregistré plus de 920 chansons.

- Son premier 45 tours sort le 14 mars 1960. Mais il a été diffusé pour la première fois à la radio le 30 décembre 1959.

- Le 18 avril 1960, il fait sa première apparition TV.

- 39 disques d'or, 14 disques de platine, 7 disques double platine et 1 disque de diamant témoignent d'une carrière exceptionnelle, courronnée par 7 Victoires ou victoires spéciales de la musique.

- Il produit pas moins de 300 CD's et LP's (comprenant rééditions et compilations) et plus de 3500 références de disques différentes, tous pays confondus.

- Bête de scène reconnue par tous, Johnny a effectué plus de 100 tournées et a attiré, tout au long de sa carrière, plus de 17 millions de spectateurs.

- Johnny, est aussi acteur avec, à son actif, pas moins de 30 films.

- Sans oublier 1600 couvertures de magazines, une vingtaine de fan's clubs et une quarantaine de sites web.

- Enfin, Johnny Hallyday figure dans le petit Larousse illustré depuis 1986.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×