Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Référendums contre Armée XXI

Selon les référendaires, Armée XXI ne serait plus capable de défendre la Suisse.

(Keystone Archive)

Le peuple se prononcera très probablement le 18 mai sur Armée XXI, ainsi que sur la réforme de la protection civile.

Deux référendums ont été déposés jeudi par les comités «pour une armée de milice responsable» et «pour une protection civile efficace».

Les référendums, munis respectivement de 63 000 et 52 000 signatures, ont été déposés à la Chancellerie fédérale. Et le tiers des paraphes proviennent de la Suisse latine.

Issus de milieux conservateurs, les opposants à la réforme Armée XXI y voient un instrument «complètement otano-compatible» et qui néglige la défense des Alpes et de leurs cols.

La Suisse ne pourrait plus assurer sa défense

Avec 140 000 soldats et une réserve de 80 000 personnes dont l'instruction n'est pas poursuivie, la Suisse ne pourra plus assurer sa défense de manière autonome, a critiqué le divisionnaire à la retraite Hans Wächter.

Et elle devra avoir recours, toujours selon le divisionnaire, à l'aide d'armées étrangères dont elle sera dépendante.

Les tenants de la tradition accusent les planificateurs d'Armée XXI de travailler à un rapprochement avec l'OTAN et l'Union européenne.

«De ce fait, nous serons appelés tôt ou tard à participer aux guerres interventionnistes menées par les Etats-Unis pour asseoir leur hégémonie mondiale», a estimé Anne Fournier de l'association «Femmes, Sécurité et Défense».

Projets de la protection civile également combattus

Parallèle civil d'Armée XXI, la refonte de la protection civile dans un système plus large de protection de la population incluant la police, les pompiers ainsi les services sanitaires et techniques est également combattue.

Ses opposants y voient notamment un démantèlement radical et préoccupant face à la montée de la menace terroriste et des catastrophes naturelles.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.