Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Révision de l'AVS: la droite marque un premier point

Le Conseil national a refusé lundi d'élever le taux de cotisation des indépendants à l'AVS. La majorité bourgeoise de la Chambre du peuple veut qu'il reste fixé, comme aujourd'hui, à 7,8%.

Cette décision représente une défaite pour le Conseil fédéral, mais aussi pour la gauche, qui soutenaient l'idée d'une augmentation. Ils considèrent que le taux de 7,8% représente un privilège injustifié en faveur des indépendants, puisque les salariés sont de leur côté soumis à un taux de 8,4%.

Le projet du gouvernement prévoyait de faire passer le taux de cotisation des indépendants à 8,1%, soit une augmentation de 0,3%. Cette idée, défendue par la majorité de la commission, aurait permis d'engranger 63 millions de francs supplémentaires.

Les milieux bourgeois ont cependant considéré qu'il ne s'agissait pas d'un privilège. En effet, les indépendants ne bénéficient pas d'allocations familiales, ni de l'assurance chômage, a notamment rappelé le démocrate du centre zurichois Toni Bortoluzzi.

La gauche aurait de son côté souhaité que salariés et indépendants soient soumis au même taux de 8,4%. Mais cette proposition a été refusée par 109 voix contre 62.

La décision a été en revanche plus serrée concernant le projet du gouvernement. L'augmentation du taux à 8,1% a été refusée par 94 voix contre 82.

Olivier Pauchard


Liens

×