Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Religieuse valaisanne tuée en Afrique du Sud

Les Ursulines de Brigue en prières. 

(Couvent Ste-Ursule)

Une religieuse de 74 ans a été tuée par balles en Afrique du Sud. Elle a été atteinte à la tête lors d'une attaque contre la clinique où elle travaillait.

Pour l'heure, les circonstances et les motifs de cette agression, survenue mercredi, sont encore inconnus.

Soeur Clémentine appartenait à la congrégation des Ursulines. En Afrique du Sud depuis plus de trente ans, elle travaillait comme infirmière et sage-femme dans l'hôpital d'une mission à Ngqeleni, dans la province du Cap Oriental.

On ne connaît pas les circonstances et les raisons de cette agression, note soeur Gerarda, membre de la communauté de Ste-Ursule à Brigue. La religieuse sait simplement que personne d'autre n'a été touché dans l'attaque, mais ignore si les assaillants ont volé quelque chose dans la clinique de la mission.

Les Ursulines n'ont jusqu'ici jamais subi un acte aussi grave. «Mais l'Afrique du Sud est toujours dangereuse», souligne soeur Gerarda. Récemment, en effet, un inconnu a volé la voiture des soeurs en les menaçant avec une arme.

Une employée de l'hôpital a été témoin des faits, mais se trouve en état de choc. «Nous aussi à Brigue sommes choquées», ajoute la religieuse. Pour les membres de la communauté à Brigue, les recherches de la police en vue de retrouver l'assassin de Soeur Clémentine semblent relativement secondaires. «Nous avons également prié pour lui», ajoute Soeur Gerarda.

De son côté, Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, dit «regretter» le décès de la religieuse. Informé par la justice locale, le consulat de Suisse en Afrique du Sud a offert son aide pour l'enquête.

«Il faudra notamment déterminer si cette attaque était motivée par l'argent ou un autre motif», souligne Jean-Philippe Jeannerat.

Une vie au service des démunis

Soeur Clémentine, dans son engagement en Afrique du Sud, n'a pas ménagé sa peine pour s'occuper des personnes dans la misère et la souffrance, relève l'avis mortuaire paru dans le quotidien local Walliser Bote. «Elle voulait aider», note sobrement Soeur Gerarda.

Originaire du village haut-valaisan de Randa, Soeur Clémentine avait rejoint la Compagnie de Ste-Ursule en 1963, à l'âge de 32 ans. Deux ans plus tard, cette infirmière en soins et en psychiatrie prononçait ses voeux.

Après trois ans d'activité à l'hôpital Santa Maria à Viège, elle a été envoyée, selon son désir, à la mission de l'ordre en Afrique du Sud, où elle a appris en plus le métier de sage-femme. En octobre dernier, elle était rentrée en Valais pour y passer des vacances.

Ses obsèques doivent avoir lieu lundi à Libode, en Afrique du Sud.

swissinfo et les agences

En bref

- L'Ordre des Ursulines a été fondé en 1606 à Dole, en Bourgogne (France), par Anne de Xainctonge. Elles sont établies à Brigue (Valais) depuis 1661.

- En 1934, elles ont ouvert une mission en Afrique du Sud. Elles y possèdent actuellement six communautés dans les provinces du Cap Oriental (dont celle de Ngqeleni) et du Kwazulu Natal.

- La communauté, forte aujourd'hui de quelque 200 membres, est également présente en Inde et en Roumanie.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.