Toute l'actu en bref

L'école forme aux rôles sociaux.

Charly Rappo

(sda-ats)

L'école d'hier et d'aujourd'hui est au coeur de l'exposition "ding deng dong" présentée au Musée de Bagnes au Châble (VS) dès dimanche est jusqu'au 28 mai. Mixité, discipline, interdits, autant de thèmes abordés.

Mélanie Hugon-Duc n'a pas hésité à retourner sur les bancs d'école pour concocter "ding deng dong". L'anthropologue et commissaire de l'exposition s'est immergée plusieurs jours dans une classe du Collège de Bagnes, qui fête cette année son 250e anniversaire.

Elle en a retiré de nombreuses observations qu'elle a croisées avec des recherches publiées en Suisse. Le tout sert de socle à l'exposition qui se souvient du monde scolaire d'hier et questionne l'école d'aujourd'hui.

Sans veste et en pantoufles

A peine franchi le pas de la porte, le visiteur est tout de suite plongé dans l'ambiance: un vestiaire d'école, où il peut déposer sa veste et mettre des pantoufles.

Dans la première salle, il fait connaissance avec l'histoire du Collège de Bagnes (cycle d'orientation), créé en 1766 par le père capucin Héliodore Bourgoz, qui voulait offrir l'instruction à tous les garçons de la commune. L'établissement ne s'ouvrira aux filles qu'en 1969.

Dans une installation vidéo, une femme se souvient de sa déception de n'avoir pas pu entrer au Collège de Bagnes, elle qui voulait découvrir les racines carrées. Elle suivra l'école ménagère, comme bien des filles de son époque.

Typologie des mains levées

Dans les deux salles suivantes, le visiteur découvre le monde de l'élève d'hier et d'aujourd'hui, mais aussi celui du professeur. Documents, objets et oeuvres originales, telle cette typologie des mains levées, présentée par l'illustrateur Ambroise Héritier, qui, pour la réaliser, a lui aussi rejoint les bancs d'école et observé des élèves.

A l'étage du musée, l'exposition explore la mixité, l'égalité, les rôles sociaux, les règles de discipline, les matières enseignées, les interdits vestimentaires ou encore le temps. Une installation de quatre horloges indique différentes visions de ce temps qui s'écoule: celui de la récréation, de la journée d'école, des vacances (avec un cadran sans horaire) et le temps de la vie.

Enfin, le visiteur pourra se mettre dans la peau d'un élève et braver un interdit propre à tout établissement scolaire: graver ce qu'il souhaite sur un pupitre.

ATS

 Toute l'actu en bref