Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Retour sur un esclandre diplomatique Première visite d’un président chinois en Suisse depuis 1999

La semaine prochaine, Xi Jinping effectuera une visite d’Etat en Suisse. C’est la première d’un président chinois depuis 1999. Cette année-là, l’accueil du chef de l’Etat chinois avait tourné à l’incident diplomatique, après que des manifestants eurent déroulé des banderoles demandant la liberté pour le Tibet.

Le Conseil fédéral accueille le président chinois Xi Jinping «pour souligner les relations toujours plus étroites entre la Suisse et la Chine sur les plans politique et économique», indique le gouvernement dans un communiquéLien externe diffusé vendredi. Au programme: des discours, des discussions et un dîner de gala.

Mais les relations avec l’Empire du milieu n’ont pas toujours été aussi chaleureuses. C’est ainsi qu’en 1999, la dernière visite d’Etat s’était transformée en incident diplomatique. Alors que le président chinois de l’époque, Jang Zemin, recevait les honneurs militaires sur la Place fédérale de Berne, des sympathisants de la cause tibétaine avaient déroulé sur les toits environnants des banderoles sur lesquelles on pouvait lire «Free Tibet».

Le président chinois avait très mal pris la chose. Refusant de serrer la main à la présidente de la Confédération de l’époque Ruth Dreifuss, il s’était retiré à l’intérieur du Palais fédéral sans attendre la fin de la cérémonie militaire. Furieux, il avait alors dit dans son discours «Vous avez perdu un ami».

Depuis, les relations entre les deux pays se sont notablement améliorées, culminant avec la signature d’un Traité de libre-commerce en 2014.

(Photos: Keystone)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Comment votent les Suisses de l'étranger?

Comment votent les Suisses de l'étranger? Participez â l'enquête de la SSR !

Elections 2019 et la Cinquième Suisse

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.