Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour économiser dans le système de santé, la confédération s'attaque notamment aux indemnités d'urgences. Les centres médicaux protestent (image symbolique).

KEYSTONE/APA/HELMUT FOHRINGER

(sda-ats)

Djihadisme, santé et sexualité sont quelques-uns des sujets abordés par la presse dominicale. Ces informations n'ont pas été confirmées à l'agence de presse ats.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Une nouvelle procédure d'analyse doit permettre d'identifier les djihadistes dangereux, soit ceux qui sont le plus enclins à passer à l'acte. Le questionnaire intitulé RADAR-iTE a été élaboré par plusieurs experts, dont le secrétaire général de l'Office d'exécution des peines du canton de Zurich Jérôme Endrass. Selon le chercheur, il y a dans le monde entier plus de 50 millions de gens qui soutiennent le djihadisme armé, mais seule une poignée passe à l'acte. Et l'analyse de nombreuses études de cas montre que le facteur déterminant ne réside pas dans son lien avec l'extrémisme ou le fanatisme religieux, mais dans son rapport à la violence.

NZZ am Sonntag: L'office fédéral des assurances sociales (OFAS) veut contrer les formes violentes d'extrémisme qui ciblent les adolescents et les jeunes adultes entre 12 et 25 ans. Elle appelle les organisations à lui présenter des projets multimédias capables d'apporter une réponse adéquate à cette forme de propagande. Trois ou quatre d'entre eux seront soutenus par l'OFAS à hauteur de 30'000 francs chacun et verront le jour d'ici la fin de l'année prochaine, écrit la NZZ am Sonntag dans son édition du jour. Un rapport du Réseau national de sécurité, qui soulignait le rôle d'Internet et des médias sociaux dans le processus de la radicalisation, a notamment incité l'OFAS à prendre cette initiative.

Le Matin Dimanche/SonntagsBlick: Pour économiser dans le système de santé, la confédération s'attaque notamment aux indemnités d'urgences. Avec la nouvelle grille tarifaire qui devrait entrer en vigueur en janvier, seuls les médecins de famille et pédiatres ayant leur propre cabinet pourront prétendre à un remboursement. Des deux côtés de la Sarine, les centres médicaux protestent, rapportent le SonntagsBlick et Le Matin Dimanche. Les responsables des établissements de Vidy Med (centre médical de Vidy, de la Source et d'Epalinges) et de Swiss Medi Kids (Zurich, Winterthur, Lucerne) s'inquiètent des répercussions, parlent de réorganisation et même de fermeture de leurs permanences.

Zentralschweiz am Sonntag: Une étude menée auprès des travailleuses et des travailleurs du sexe exerçant en Suisse montre qu'ils ont de bonnes connaissances du virus du sida, rapporte le journal alémanique Zentralschweiz am Sonntag. Selon l'enquête réalisée par l'Université de Lausanne, 90,1% de ces personnes savent que porter un préservatif peut réduire le risque de transmission. Plusieurs raisons les incitent toutefois à ne pas en utiliser, notamment lorsque le client paie plus (34,2%). Les sondés rapportent aussi des problèmes de préservatif lors de rapports sexuels. Parmi elles figurent la déchirure du latex (35,6%) ou l'enlèvement intentionnel par le client (30,1%). L'étude s'inscrit dans le dispositif de surveillance des maladies sexuellement transmissibles en Suisse et a été mandatée par l'Office fédéral de la santé publique.

Le Matin Dimanche: L'imbrication des économies qatarienne et helvétique est extrêmement forte. Chiffres officiels à l'appui, Le Matin Dimanche rapporte dans son édition du jour que la Suisse exporte quelque 900 millions de francs en bijoux, or, montres, matériels de guerre, high-tech, produits pharmaceutiques vers le Qatar. Sans compter le portefeuille de plus d'un milliard de francs investi dans des palaces suisses, ni le fait que l'émirat détient 5% du capital du Credit Suisse. Si Doha devait se retrouver sous le coup de sanctions internationales, toutes ces branches seraient touchées. Le Qatar se retrouve isolé depuis la décision prise lundi par l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, l'Egypte et le Yémen de rompre leurs relations diplomatiques avec Doha. Tous l'accusent de "soutenir le terrorisme" et de se rapprocher de leur rival iranien.

SonntagsBlick: La section zougoise de Pro Senectute n'aime pas qu'on lui force force la main. Elle l'a fait savoir à la présidente de l'organisation pour seniors Eveline Widmer-Schlumpf dans une lettre que le SonntagsBlick a pu se procurer. Au coeur de la missive, la prise de position de l'ancienne conseillère fédérale en faveur de la réforme des retraites qui contraint les sections à soutenir ce choix sous peine de désavouer leur présidente. Or, il est prévu que la conférence des présidents de Pro Senectute s'exprime sur le sujet le 22 juin, rappellent les Zougois. Le peuple lui donnera son avis le 24 septembre.

"SonntagsZeitung/SonntagsBlick: La présentatrice et ancienne miss suisse Christa Rigozzi réfute que son engagement au sein de la nouvelle émission de la SRF soit en conflit avec ses mandats publicitaires. Aucune réclame ne la met en scène avant ou après le programme. "La télévision suisse ne m'a pas engagée pour que je puisse améliorer ma notoriété. Mais parce que je suis connue", explique la Tessinoise à la SonntagsZeitung. En cas de conflit d'intérêts dans le traitement d'un sujet Christa Rigozzi s'en retirerait, complète aussi Jonas Projer, l'autre présentateur de l'émission alémanique, interrogé par le SonntagsBlick.

ATS