Roche réalise un spectaculaire bond en avant

swissinfo.ch

Le bénéfice net du groupe pharmaceutique Roche a bondi de 50% à 8,6 milliards de francs l'an dernier. Toutefois, cette forte progression s'explique surtout par des facteurs exceptionnels tels que la vente des actions Genentech.

Ce contenu a été publié le 28 février 2001 - 15:00

Le chiffre d'affaires s'est, en effet, accru de 8% à 27,5 milliards de francs. Pour la quatorzième fois consécutive, les actionnaires auront droit à une augmentation du dividende.

Outre de bons résultats opérationnels et financiers, l'excellente performance du groupe bâlois s'explique par la vente des actions Genentech qui a rapporté 2,5 milliards et par celle des actions.

Outre de bons résultats opérationnels et financiers, l'excellente performance du groupe bâlois s'explique par la vente des actions Genentech qui a rapporté 2,5 milliards et par celle des actions LabCorp, a précisé mercredi le groupe Roche.

De plus, des changements intervenus dans la présentation des comptes suite à l'adoption de nouvelles normes comptables internationales ainsi que la scission du groupe de Givaudan ont également influé sur l'exercice. Ainsi, sur une base ajustée, le bénéfice d'exploitation s'est accru de 5% à 4,3 milliards et le bénéfice consolidé de 14% à 5 milliards de francs.

Les ventes de la division pharmaceutique ont certes progressé l'an dernier de 7% à 17,7 milliards, mais, en monnaies locales, l'augmentation du chiffre d'affaires n'a atteint que 1%.

Cette faible croissance s'explique par l'expiration des brevets pour deux médicaments aux Etats-Unis et le recul de ventes du Rocéphine. S'y ajoute le tassement du chiffre d'affaires du Xenical, médicament contre l'obésité, après un lancement très réussi.

En revanche, la division "Diagnostics" a poursuivi sur sa lancée des années précédentes: ses ventes ont progressé l'an dernier de 18% pour s'élever à 6,3 milliards de francs.

Quant à la division des vitamines et produits chimiques fins, elle a conquis des parts de marché malgré une concurrence âpre. En raison du faible niveau des prix et de la vente du secteur des additifs médicaux pour l'alimentation animale conclue en mai dernier, le chiffre d'affaires a reculé de 3% à 3,6 milliards de francs.

Pour l'année en cours, Roche table sur une évolution positive de son chiffre d'affaires. Il prévoit notamment une reprise des ventes de la division pharmaceutique dans la deuxième partie de 2001. Les perspectives de la division «Diagnostics» sont également prometteuses.

Enfin, Roche souligne que la division des vitamines et produits chimiques fins dispose d'atouts devant lui permettre de maintenir sa place de leader dans un marché mondial très concurrentiel.

Pour la quatorzième fois consécutive, le conseil d'administration propose à l'assemblée générale du 3 avril prochain une augmentation du dividende. Il devrait passer de 100 à 115 francs par action au porteur et bon de jouissance. Il sollicite par ailleurs un «splitting» des actions dans un rapport de 1 à 100.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article