Roland-Garros, cap sur le 2e tour

Facilité pour Roger Federer, souffrances pour Stanislas Wawrinka... Quoi qu'il en soit, les deux champions se retrouveront au 2e tour du tournoi parisien. Ce qui n'est pas le cas de Patty Schnyder.

Ce contenu a été publié le 25 mai 2009 - 20:26

Finaliste ces trois dernières années et tête de série 2, Federer s'est qualifié pour le deuxième tour après avoir battu facilement en trois sets 6-4, 6-3, 6-2 et une heure 43 minutes de jeu l'Espagnol Alberto Martin, 97e joueur mondial.

«J'ai débuté lentement, il jouait derrière sa ligne de fond. Il a fallu s'adapter», a déclaré Federer, mené deux jeux à zéro par l'Espagnol avant de retourner la situation et d'entamer un cavalier seul.

Récent vainqueur de Nadal en finale du tournoi de Madrid, Federer a confirmé qu'il reste le danger numéro 1 du Majorquin. «J'ai gagné en trois sets sans jouer mon meilleur tennis, c'est ça l'important», a souligné Nadal, qui peut viser le Grand Chelem cette saison après avoir remporté en janvier l'Open d'Australie, la première levée de la saison. Au 2e tour, Federer affrontera soit l'Argentin Jose Acasuso, soit l'Espagnol Santiago Ventura.

Stanislas Wawrinka (no 17) a beaucoup souffert pour vaincre la résistance du gaucher français Nicolas Devilder (ATP 60). Le Vaudois s'est imposé 6-3 5-7 2-6 6-4 6-4 en 3h59'.

Lâché par son coup droit après la première manche, Stanislas Wawrinka s'en est avant tout sorti grâce à sa remarquable condition physique. Il n'a pas montré le moindre signe de fatigue dans la manche décisive, digérant bien mieux que son adversaire les longs échanges. Au 2e tour, Le Vaudois affrontera le Chilien Nicolas Massu.

Du côté féminin, mauvaise surprise pour la Bâloise Patty Schnyder (no 17), qui avait atteint les quarts de finale l'an dernier: elle a été battue par l'Ukrainienne Kateryna Bondarenko (6-4, 6-3) en 81 minutes.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article