Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ruth Metzler sommée de stopper le renvoi des Kosovars

C'est se donner bonne conscience de croire que ces gens trouveront un toit et iront à l'école.

(Keystone)

La Suisse doit interrompre le renvoi des Kosovars, au moins pendant les mois d´hiver. De retour du Kosovo, le conseiller d´Etat fribourgeois Claude Grandjean juge «absurde» la politique menée par la conseillère fédérale Ruth Metzler.

«C'est se donner trop bonne conscience que de se dire que ces gens ont tous un toit et des murs et que les enfants vont à l'école», a dit lundi à la presse le chef du Département fribourgeois de justice et police, de retour d'une visite de trois jours au Kosovo. Sur place, il a vu des familles renvoyées par ses propres services - sur ordre de Berne - qui se retrouvent sans travail ni logement digne de ce nom.

Claude Grandjean ne compte pas en rester là. Il va ameuter ses collègues des autres cantons romands - selon lui très sensibles au problème - et demander une entrevue à la ministre fédérale de Justice et Police Ruth Metzler. «Je veux lui poser des questions et entendre ses réponses en la regardant droit dans les yeux», insiste le conseiller d'Etat fribourgeois.

Et d'ajouter que la Suisse doit donner un autre sens à sa politique humanitaire et cesser de «pinailler» sur des questions purement administratives. Pour Claude Grandjean, Berne doit laisser aux cantons la compétence de trancher les cas de rigueur, au lieu de donner ce pouvoir à une commission de recours qui décide sur dossier, sans jamais rencontrer les gens.

Le mois dernier, Bernard Kouchner, administrateur de l'ONU pour le Kosovo, avait demandé à tous les pays concernés de mettre fin aux renvois durant l'hiver. En réponse, l'Office fédéral des réfugiés a annoncé son intention de limiter ces rapatriements à 250 personnes par mois en décembre et en janvier. Un adoucissement qui semble nettement insuffisant à Claude Grandjean, lequel rappelle que l'hiver ne s'arrête pas au mois de janvier.

Selon Berne, les abris communautaires installés sur place - au financement desquels la Suisse participe à raison de 800 000 francs - ne sont occupés qu'à 60 pour cent. Ils peuvent encore accueillir près de 3000 personnes. Depuis le début de la guerre, la Suisse a déjà renvoyé chez eux près de 40 000 Kosovars, dont plus des trois quarts ont pu bénéficier du programme d'aide au retour.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×