Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Séisme électoral dans le canton de Vaud

(Keystone)

Une socialiste et un écologiste ont remporté dimanche le deuxième tour de l'élection à la Chambre des cantons, arrachant au Parti radical un siège qu'il occupait presque sans discontinuité depuis 150 ans.

A Neuchâtel par contre, les socialistes n'ont pas réussi à sauver leurs deux sièges au Conseil des Etats. Didier Burkhalter a récupéré le siège pris il y a quatre ans aux radicaux.

Comme Genève, Vaud sera représenté durant la prochaine législature par un ticket rose-vert au Conseil des Etats, ce qui constitue une première dans l'histoire de la Confédération.

Terminant la course en tête à sa grande surprise, la conseillère nationale (députée à la Chambre du peuple) socialiste Géraldine Savary, 39 ans, a été élue avec 88'056 voix.

Présente depuis 2003 au Conseil national, la journaliste succède ainsi au Conseil des Etats à son collègue de parti Michel Béguelin, qui ne se représentait pas.

Le conseiller national écologiste Luc Recordon décroche quant à lui son fauteuil à la Chambre haute avec 86'350 voix. L'avocat et ingénieur de 52 ans avait également été élu en 2003 au Conseil national.

Aux Etats, il hérite du siège laissé vacant par la radicale (PRD) Christiane Langenberger. Les Verts, qui ont déjà obtenu un siège au Conseil des Etats avec l'élection le 21 octobre dernier du Genevois Robert Cramer, pourront ainsi compter sur deux représentants.

Avec près de 25'000 voix d'écart, le radical Charles Favre restera au Conseil national, où il a été réélu le 21 octobre. Il s'agit d'une nouvelle claque pour le parti radical vaudois, qui a déjà perdu un siège au Conseil national.

Le député UDC Guy Parmelin (Union démocratique du centre, droite nationaliste), qui a été le mieux élu au Conseil national de tous les candidats vaudois en octobre, a manqué son élection à la Chambre haute avec seulement 62'092 voix. La participation a été de 41,1%.

Les radicaux se consolent à Neuchâtel

Le PRD peut toutefois se consoler avec les résultats de l'élection dans le canton de Neuchâtel, où son candidat Didier Burkhalter a récupéré le siège perdu voici quatre ans au profit des socialistes.

Ainsi, Didier Burkhalter, 47 ans, a obtenu 28'710 voix, mettant fin à «l'exception neuchâteloise» au Conseil des Etats de la dernière législature. Les socialistes ne disposeront plus que d'un siège, qui sera occupé par la sortante Gisèle Ory, 51 ans, réélue pour un second mandat avec 27'617 suffrages.

Le socialiste Pierre Bonhôte, qui a repris en décembre 2005 le siège laissé vacant par son collègue de parti Jean Studer, élu au gouvernement neuchâtelois, n'a pas été reconduit. Avec 24'050 suffrages, il a été distancé.

La participation a atteint 41,23%. Avec l'élection de Didier Burkhalter, le PS perd un deuxième siège dans le canton, après celui de Valérie Garbani au Conseil national, délogée par la libérale Sylvie Perrinjaquet.

Election du Conseil des Etats

Election de la Chambre haute de l'Assemblée fédérale. Cette élection est soumise au droit cantonal, c'est pourquoi elle n'a pas lieu le même jour ...

Chaises musicales au Conseil national

Suite à cette élection, les sièges laissés vacants au Conseil national sont repourvus.

C'est la députée socialiste vaudoise Ada Marra qui succédera à Géraldine Savary, tandis que le député écologiste Christian Van Singer remplacera Luc Recordon.

Le premier des viennent-ensuite sur la liste radicale neuchâteloise est Laurent Favre, qui occupera le siège de Didier Burkhalter.

Conseil des Etats

Le Conseil des Etats est la Chambre haute du Parlement fédéral suisse. Il assure la représentation des cantons au niveau du Parlement. Le ...

Encore 5 sièges à repourvoir

Suite à ce second tour, 41 des 46 sièges du Conseil des Etats sont attribués. Cinq fauteuils sont encore en ballottage: au Tessin, les sortants Dick Marty (PRD) et Filippo Lombardi (PDC) devront défendre dimanche prochain leur fauteuil face à Franco Cavalli (PS) et Attilio Bignasca (Lega).

La décision tombera le 25 novembre prochain dans les cantons de Zurich et Saint-Gall. A Zurich, la Verte libérale Verena Diener affrontera le président démissionnaire de l'UDC Ueli Maurer. Le sortant radical Felix Gutzwiller a déjà été réélu.

A Saint-Gall, c'est l'UDC Toni Brunner qui disputera un siège aux deux sortants, le PDC Eugen David et la radicale Erica Forster.

swissinfo et les agences

Conseil des Etats

Jusqu'ici, 41 des 46 sièges de sénateurs à la Chambre des cantons sont attribués.

Le Parti démocrate-chrétien (PDC) en a conquis 13, le PRD 10, le PS 9, l'UDC 7 et, pour la première fois, les Verts 2.

Durant la législature 2003-2007, le PDC pouvait compter sur 15 représentants, le PRD sur 14, le PS sur 9 et l'UDC sur 8.

Reste cinq sièges à repourvoir le 17 novembre au Tessin et le 25 dans les cantons de Zurich et Saint-Gall.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.