Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Séisme au Pérou: la Suisse envoie des secours

Le séisme, d'une magnitude de 7,9, a également touché la Bolivie et le Chili voisins du Pérou.

(Keystone)

Un violent tremblement de terre a fait plus de 70 morts et des centaines de blessés samedi dans le sud du Pérou. Une équipe de spécialistes suisses se rend lundi sur place. Elle devra préparer les éventuels apports d'aide en collaboration avec les autorités locales.

Le séisme, de 7,9 sur l'échelle ouverte de Richter selon le Centre d'information géologique américain (USGS), a frappé une vaste région s'étendant du sud du Pérou à l'ouest de la Bolivie et au nord du Chili.

La Direction du développement et de la coopération (DDC) a décidé dimanche d'envoyer cinq membres du Corps suisse d'aide en cas de catastrophe (ASC) sur place pour évaluer les besoins.

Il s'agit d'un expert dans le domaine médical et eau potable, d'un conseiller militaire et de deux ingénieurs en construction, a indiqué dimanche à l'ats le porte-parole de la DDC, Joachim Ahrens. Ils viendront soutenir le membre de l'ASC, déjà actif en Amérique latine.

Les experts mandatés travailleront en étroite collaboration avec les autorités locales et une équipe du Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA).

Première priorité: juger de la situation d'urgence dans la région du sinistre et fournir une aide de première nécessité, comme de l'eau potable et des couvertures.

Le Pérou est un des pays prioritaires de la Suisse en terme de développement et de coopération. La Confédération y est active depuis plus de trente ans et concentre principalement son aide sur les hauts plateaux et la capitale Lima. Chaque année, la Suisse y consacre environ 15 millions de francs.

Dimanche matin, Moritz Leuenberger, le président de la Confédération a fait parvenir au président péruvien, Valentin Paniagua, un télégramme de condoléances. Selon le Département fédéral des affaires étrangères, il y a environ 2000 Suisses actuellement enregistrés au Pérou. Très peu d'entre eux vivent dans la région touchée, au sud du pays. Rien n'indique pour le moment qu'il y ait des ressortissants suisses parmi les victimes, selon le DFAE.

swissinfo avec les agences

×