Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Série noire sur le Nouveau Marché suisse

Depuis janvier, huit sociétés sur 17 ont vu leur cours diminuer en Bourse.

(Keystone)

Après la faillite de Miracle et les déboires de 4M, c´est le fabricant de logiciels Complet-e qui est au bord du gouffre, faute de liquidités. Son action a été suspendue à la Bourse. Le secteur de la Nouvelle économie trie le bon grain de l´ivraie.

Le 26 octobre c'était le fabricant bernois de logiciels Miracle qui mettait la clé sous le paillasson et licenciait 318 personnes. Deux jours plus tard, 4M Technologie à Yverdon, qui produit notamment des CD enregistrables, annonçait une restructuration massive suite à des pertes d'environ 20 millions de francs.

Aujourd'hui, c'est l'argovien Complet-e, encore un producteur de logiciels, qui est en proie à d'énormes difficultés financières. Après neuf mois, le trou est de 15 millions de francs alors que les ventes ne s'élèvent qu'à 1,9 million.

Cette succession d'échecs indique que l'on est en train d'assister à un retour de balancier au sein du secteur de la Nouvelle économie. Un marché où les chances de gains mais aussi les risques de pertes sont très grands.

Pour l'instant l'écrémage semble être sélectif. Si l'on analyse l'évolution des 17 titres cotés sur le SWX New Market, la Bourse suisse réservée aux jeunes entreprises, on observe une évolution contrastée, en fonction du domaine d'activité.

Depuis janvier, huit sociétés sur 17 ont vu leur cours diminuer en Bourse. La baisse varie entre 18 pour cent et 99 pour cent. La plupart des entreprises dont le titre est en chute sont actives dans des secteurs liés à l'Internet ou dans la haute technologie. Face à une concurrence accrue, et faute d'avoir géré efficacement leur trésorerie, elles se retrouvent sans le sou.

A l'inverse, les actions des sociétés qui opèrent dans le domaine biomédical ou des sciences de la vie enregistrent, elles, de fortes hausses. Ainsi Actelion (plus 184 pour cent depuis janvier), Oridion (plus 130 pour cent), Card Guard (plus 262 pour cent) ou Jomed (plus 141 pour cent) ont, pour l'instant, la confiance des investisseurs car elles recèlent un bon potentiel de croissance.

Les difficultés de Complet-e, de 4M ou de Miracle ne remettent donc pas en cause toutes les entreprises du Nouveau Marché. Mais elles soulignent l'importance d'identifier les sociétés qui développent réellement des produits nouveaux de celles dont l'avenir est incertain.

Luigino Canal

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×