Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

SAirGroup et Swatch divorcent à l'amiable

Pour Swatch Group, cette rupture est lourde au plan symbolique.

(Keystone)

Désormais on ne pourra plus acheter des montres dont les marques appartiennent au Swatch group dans les avions de SAirGroup. En désaccord sur le renouvellement du contrat d´exclusivité, les deux compagnies ont décidé de rompre.

Si pour le Swatch Group, cette rupture n'est qu'un minuscule événement du point de vue économique, elle est toutefois assez lourde au plan symbolique.

En effet, tant SAirGroup que le Swatch Group font partie des entreprises qui font le renom de la Suisse. Pour des milliers de passagers venant des quatre coins du monde trouver à bord des avions qui arborent la croix blanche, les montres du Swatch Group représentaient la possibilité de toucher du doigt l'image phare du symbole helvétique. Les deux autres étant son chocolat et ses banques.

Sur le plan économique, ce divorce n'est qu'un épiphénomène. Les ventes réalisées à bord des avions sont extrêmement limitées. De plus, financièrement, elles ne sont pas intéressantes du fait des rabais importants à consentir à la compagnie aérienne.

Bien sûr, cette forme de divorce provoque une diminution des points de ventes du Swatch group. Mais, si on sait que, par exemple, la marque Swatch est vendue dans près de 100 000 magasins et échoppes, sur les cinq continents, on comprend que la perte de quelques dizaines de possibilités sur les avions de SAirGroup ne pèse pas très lourd dans la balance.

Pour le groupe de Nicolas Hayek, il vaut mieux concentrer ses efforts sur les magasins qui permettent une présentation en vitrine qu'aucune hôtesse de l'air, la plus charmante soit-elle, ne réussira à compenser.

Pourquoi cette collaboration prend-elle fin? Les raisons sont peu claires. Du côté de SAirGroup on dit ne plus vouloir offrir une exclusivité au Swatch Group. Du côté de la direction de ce groupe on souligne qu'il n'y avait aucune exclusivité puisque les produits de Bulgari étaient aussi offerts aux passagers.

Cette mésentente des deux partenaires reste donc aujourd'hui inexplicable d'autant que les produits du Swatch group continueront à être vendus dans les avions des autres compagnies appartenant au SAirGroup.

Eric Othenin-Girard

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×