Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Samuel Schmid piégé par un journal kosovar

Le Département de Samuel Schmid ne s'est pas assez préoccupé des conditions de l'entretien.

(Keystone)

Une interview falsifiée du conseiller fédéral Samuel Schmid a été publiée dans le journal kosovar Bota Sot. Certains propos du ministre de la Défense ont été entièrement déformés lors de la traduction en albanais. D'autres ont été purement et simplement inventés.

Samuel Schmid n'a «vraisemblablement pas réalisé» à quel organe de presse il a donné une interview le 3 mai dernier, a expliqué Oswald Sigg, porte-parole du Département de la défense (DDPS) lors de l'émission «Rundschau» de la Télévision suisse alémanique.

Le correspondant de «Bota Sot» a certes donné son nom au ministre de la Défense, mais ce dernier n'a pas fait la relation avec le journal, a précisé jeudi Oswald Sigg. Le Département ne s'est pas assez préoccupé des conditions de l'entretien, a admis le porte-parole.

Le journal kosovar a transformé cet entretien d'une dizaine de minutes au Club suisse de la presse à Genève en une interview exclusive publiée sur une pleine page avec photo à l'appui.

Samuel Schmid y déclare par exemple: «Les Albanais du Kosovo ont été victimes pendant des années de la terreur serbe et du génocide serbe dirigé par Milosevic. Ils savent très bien que ce sont les armes qui leur ont amené la paix».

Le Département de la défense exige maintenant du journal «Bota Sot» la parution d'un rectificatif. De plus, elle va annoncer le cas de manière informelle au responsable de la communication de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Si le rectificatif paraît, la question sera «pour l'instant réglée».

Le journal kosovar dans lequel a paru l'interview est connu pour ses propos racistes et pour sa propagande contre le régime macédonien.

L'Office fédéral de la police a porté plainte le 29 mars contre sa rédaction zurichoise pour atteinte à la norme pénale antiraciste auprès du Ministère public zurichois. Une personne fait actuellement l'objet d'une enquête pénale.

«Bota Sot» («Le Monde aujourd'hui») dispose de six rédactions, situées à Zurich, Francfort, New York, Pristina, Tirana et Tetovo. Avec un tirage allant de 70 000 à 120 000 exemplaires, c'est le plus important quotidien du Kosovo. En Suisse, quelque 7000 exemplaires sont distribués.

swissinfo avec les agences

×