Navigation

Sans son "coupe-circuit", la Bourse de Shanghai finit en hausse

Ce contenu a été publié le 08 janvier 2016 - 09:34
(Keystone-ATS)

La Bourse de Shanghai a terminé vendredi en hausse de près de 2%, après la suspension par la Chine d'un système "coupe-circuit" qui a stoppé les échanges à deux reprises cette semaine, ébranlant les marchés mondiaux.

Après avoir beaucoup fluctué durant la matinée, l'indice composite shanghaïen a grimpé à la clôture de 1,97%, ou 61,41 points, à 3186,41 points, ce qui représente cependant un effondrement de près de 10% sur l'ensemble de la semaine.

La Bourse de Shenzhen a gagné 1,05%, ou 20,63 points, à 1978,72 points, soit une chute hebdomadaire de plus de 14%. "L'abandon du système coupe-circuit aidera à stabiliser le marché, mais un sentiment de panique persistera, notamment parmi les investisseurs particuliers", a déclaré Li Jingyuan, directeur général de Shanghai Bingsheng Asset Management, à Bloomberg News.

"L''équipe nationale' va probablement poursuivre ses achats d'actions de façon significative afin de stabiliser le marché", a ajouté Li, en référence aux organismes publics et aux courtiers achetant des actions pour le compte du gouvernement.

Les investisseurs sont inquiets du ralentissement économique chinois, alors que le chiffre attendu de la croissance 2015 devrait être de 6,9% selon la banque centrale chinoise (PBOC), son niveau le plus bas depuis un quart de siècle. Les chiffres officiels de la croissance pour l'an passé seront annoncés le 19 janvier.

Ventes précipitées

Les fluctuations de vendredi sur les Bourses chinoises interviennent après la suspension jeudi soir par la Commission de régulation des marchés financiers (CSRC) du mécanisme "coupe-circuit" en vigueur depuis lundi.

Le système visait à enrayer la volatilité des marchés d'actions et éviter un effondrement des cours. Si l'indice perd 5%, les Bourses sont suspendues durant 15 minutes. Et s'il descend sous la barre des 7%, un arrêt automatique des cotations pour la journée est décrété.

Mais les acteurs du marché avaient exprimé leur scepticisme quant à l'efficacité du dispositif, qui a entraîné une vague de ventes précipitées chez des actionnaires effrayés à l'idée de ne pouvoir vendre des actions dont ils ne veulent plus.

"Après avoir pesé le pour et le contre, il s'avère que les effets négatifs l'emportent sur les effets positifs", a déclaré la CSRC dans un communiqué. "C'est pourquoi, afin de maintenir la stabilité du marché, (nous avons) décidé de suspendre le mécanisme coupe-circuit", a-t-elle justifié.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.