Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Schumi 2 devant, les Sauber derrière

Première victoire en Grand Prix pour le cadet des Schumacher.

(Keystone)

Grand chambardement dans le petit monde de la Formule 1. Ralf Schumacher a remporté le Grand Prix de Saint-Marin, alors que son frère Michael a été contraint à l'abandon. Du côté de l'écurie suisse Sauber-Petronas, c'est la déception: l'Allemand Nick Heidfeld se classe septième, tandis que le Finlandais Kimi Raikkonen est éliminé.

Sur le circuit d'Imola, «Schumi 2», sur sa Williams-BMW, a ainsi battu en brèche la supériorité démontrée depuis près de dix-neuf mois par les écuries Ferrari et McLaren-Mercedes. Il y a quinze jours, au Brésil, Juan Pablo Montoya avait déjà été tout proche de signer l'exploit pour l'écurie de Franck Williams. Cette fois, le jeune Colombien a été contraint à l'abandon mais son
coéquipier, Ralf Schumacher, a parfaitement repris le flambeau.

Pour le jeune frère de Michael (26 ans), ce succès est également le premier d'une carrière entamée quatre ans plus tôt. Longtemps affublé du surnom de «Monsieur frère», en référence à son aîné, le champion du monde en titre, Ralf devrait désormais s'être totalement affranchi de cette tutelle.

Auteur du troisième temps des essais, Ralf Schumacher a en effet réussi un départ exceptionnel pour prendre le meilleur sur le Britannique David Coulthard (McLaren-Mercedes), qui occupait la pole-position, et le passer imparablement au premier virage. Cette position en tête de la course, le jeune Allemand ne devait plus la quitter malgré deux arrêts pour ravitailler à son stand.

Finalement, le cadet des Schumacher l'emportait devant Coulthard et le Brésilien Rubens Barrichello (Ferrari), lequel ne pouvait faire oublier sa déception au public italien consécutivement à l'abandon de Michael Schumacher. Victime d'une crevaison à la roue avant gauche au 25e des 62 tours, le champion du monde rentrait péniblement à son stand pour réparer, se remettait en piste et était contraint de renoncer un tour plus loin.

Cette élimination, survenue après une série de neuf podiums acquis consécutivement, permet à Coulthard de rejoindre l'Allemand en tête du
classement du Championnat du monde, où les deux pilotes affichent désormais un total de 26 points.

Une nouvelle fois, le Finlandais Mika Hakkinen (McLaren- Mercedes) s'est montré incapable de s'immiscer dans la lutte pour la victoire finale et a dû se contenter du 4e rang, devant les deux Jordan-Honda de l'Italien Jarno Trulli et de l'Allemand Heinz-Harald Frentzen.

Quant à Peter Sauber, il n'est pas parvenu à inscrire les deux points qui lui auraient permis d'atteindre le total de 100 en Championnat du monde. L'Allemand Nick Heidfeld s'est en effet classé à la septième place tandis que le Finlandais Kimi Raikkonen a été éliminé au 18e tour alors qu'il était à la lutte pour conserver le contact avec les meilleurs, sa Sauber-Petronas étant
victime d'un incident mécanique.

swissinfo avec les agences

×