Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Découverte sur la résistance au virus du sida

Une minuscule différence dans une protéine rend certaines personnes résistantes au virus du sida. Avec cette découverte, les scientifiques, dont des chercheurs de l'Université de Lausanne, espèrent pouvoir trouver des nouveaux vaccins contre le VIH.

Une personne sur 300 est capable de garder le virus sous contrôle sans consommer de médicaments. Le système immunitaire de ces rares chanceux leur permet de faire cesser la reproduction de l'agent pathogène et empêche ainsi le sida de se déclarer.

Un projet mené par l'Université de Lausanne et d'autres chercheurs internationaux a trouvé l'explication à ce phénomène. Publiée dans la dernière édition du magazine Science, leur étude révèle que si ces personnes arrivent à se défendre, c’est grâce à certains acides aminés (composants des protéines) qui effectuent un contrôle et empêchent le sida de se développer.

«Cette découverte ouvre des pistes pour trouver de nouveaux vaccins», a rapporté l'Université de Lausanne dans un communiqué.

Pour traquer cette variante génétique, les chercheurs ont analysé l'ADN de quelque 1000 personnes séropositives qui ont le virus naturellement sous contrôle. Ils l'ont ensuite comparé à celui de 2600 personnes qui n'ont pas cette résistance naturelle contre la maladie.

Afin de garantir la validité de la recherche, les modifications découvertes ont été vérifiées. C'est dans cette phase que la Suisse a joué un grand rôle. L'équipe du professeur Amalio Telenti, de l'Université de Lausanne, a analysé les données de plus de 800 patients, permettant ainsi de valider l'étude.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.