Davantage de téléphones mobiles que d'habitants

Pour la première fois en Suisse, le nombre d'utilisateurs de téléphones mobiles a dépassé l'an dernier celui des habitants. Avec 7,91 millions d'abonnements et cartes à prépaiements, le taux de pénétration atteint 104,2 pourcents.

Ce contenu a été publié le 09 juillet 2008 - 12:13

L'année précédente, la Suisse comptait 7,22 millions d'utilisateurs et le taux de pénétration atteignait 96,2%. La Suisse reste toutefois environ 8% en dessous de la moyenne des pays de l'Union européenne. Le Luxembourg arrive en tête (170,6%) et la France en queue de liste (82,9% de taux de pénétration).

La Suisse reste un îlot de cherté en matière de téléphonie mobile, avec des tarifs nettement plus élevés que la moyenne des pays européens, constate aussi l'Office fédéral de la communication (Ofcom).

Selon une étude publiée mercredi, l'utilisation d'un téléphone mobile est systématiquement plus coûteuse en Suisse. La facture mensuelle y est de 7,54 à 23,24 euros plus élevée que dans la moyenne des pays de l'UE. La différence de prix s'est même creusée en l'espace d'une année.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article