Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des hôpitaux plus sûrs avec le modèle genevois

Une meilleure hygiène des mains pourrait diminuer les infections de 30%.

(Keystone)

Plus de 1,4 millions de patients sont infectés chaque année dans les hôpitaux. Une initiative mondiale a été lancé jeudi à Genève pour enrayer le phénomène.

Ce «Défi mondial pour la sécurité des patients» veut promouvoir le lavement régulier des mains par le personnel soignant. L'Hôpital de Genève sert de modèle.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui promeut cette campagne, entre 5 et 10% des patients admis dans les hôpitaux des pays industrialisés y contractent des infections. Ce chiffre dépasse 25% dans les pays en voie de développement.

«Il n'est pas acceptable que des patients soient exposés à des risques sanitaires à cause de leurs prestataires de soins», déclare Lee Jong-Wook, directeur général de l'OMS, organisation onusienne basée à Genève.

Dans la seule Suisse, il y a chaque année 70'000 cas d'infections liées à des soins. Cela provoque des coûts additionnels de 250 millions de francs.

Une récente étude de Swiss-Noso, journal médical consacré à l'hygiène hospitalière, a révélé que 7,2% des patients contractaient une infection. Chez les patients qui se trouvent aux soins intensifs, cette proportion atteint même pratiquement 25%.

Swiss-Noso a découvert que bon nombre de ces infections provenaient du fait que le personnel de santé omettait de bien se laver les mains. L'Office fédéral de la santé public a d'ailleurs lancé une «Campagne nationale d'hygiène des mains» en janvier dernier.

Modèle genevois

Le nouveau guide de l'OMS se base sur le «Geneva Model» (modèle genevois). Celui-ci a été développé dès 1995 par Didier Pittet, responsable du programme de contrôle des infections de l'Hôpital universitaire de Genève (HUG).

Il préconise que le personnel soignant se frictionne les mains avec un produit à base d'alcool, ce qui est plus efficace qu'avec de l'eau et du savon. L'introduction de cette nouvelle méthode a diminué de moitié le nombre d'infections à l'hôpital de Genève.

Ce modèle a été exporté vers d'autres hôpitaux d'Europe, des Etats-Unis, du Canada, de Chine, du Japon et d'Australie.

«Si ce modèle est appliqué à l'échelle mondiale, nous pourrions espérer assister à une diminution de 30% des cas d'infections», déclare Didier Pittet qui préside également le «Défi mondial pour la sécurité des patients».

Pandémie de grippe

Selon l'OMS, une meilleure hygiène des mains pourrait aussi aider à contrôler une possible pandémie de grippe. L'organisation onusienne est informée depuis deux ans qu'une telle pandémie est imminente et qu'elle pourrait provoquer la mort de 7,4 millions de personnes dans le monde.

«Si des gens atteints par la grippe dans une situation de pandémie étaient admis dans un hôpital, ce guide d'hygiène des mains réduire le nombre d'infections qui transmettraient à d'autres patients ou au personnel soignant», conclut Liam Donaldson, président de l'Alliance mondiale pour la sécurité des patients de l'OMS.

swissinfo, Adam Beaumont, Genève
(Traduction de l'anglais: Olivier Pauchard)

Faits

Le modèle de Genève comprend cinq éléments:

Développement d'une nouvelle méthode d'hygiène des mains
Rappeler l'importance de cette hygiène au personnel soignant grâce à des campagnes de sensibilisation régulières
Participation active du personnel soignant dans les campagnes de promotion
Support institutionnel fort et visible
Examen régulier de la mise en œuvre des recommandations

Fin de l'infobox

En bref

- Le Défi mondial pour la sécurité des patients est un programme essentiel de l'Alliance mondiale pour la sécurité des patients lancée, un programme de réduction des infections promu par l'OMS depuis 2004.

- Outre l'hygiène des mains, ce programme passe aussi par une meilleure sécurité des transfusions, des injections et des vaccinations

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.