Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Difficile d'évaluer les risques des OGM

Un programme de recherche de l'Office fédéral de l'environnement montre qu'il n'est pas facile de mesurer l'impact des cultures d'Organismes génétiquement modifiés (OGM) sur l'environnement.

Les scientifiques ont aussi cherché à savoir comment répertorier les éventuels effets des OGM sur l'environnement. A première vue, les conclusions sont rassurantes: les experts n'ont pas décelé d'impact négatif sur les abeilles sauvages, les vers, les escargots ou encore les larves de mouches.

Mais un autre groupe de chercheurs qui s'est, lui, penché sur la difficulté de prouver les conséquences négatives que peuvent avoir les OGM sur la nature, relativise cependant ces résultats. Il conclut que de nombreux effets sur l'environnement ne seront visibles qu'à très long terme.

Il est interdit d'utiliser des semences OGM dans l'agriculture en Suisse jusqu'en 2010 et le gouvernement a demandé au parlement de prolonger ce moratoire jusqu'en 2012.

Les autorités estiment que cette culture sera alors possible, à condition que le producteur puisse prouver que ses plantes ne nuisent pas à l'environnement et constituent un apport agronomique.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×