Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse veut privilégier l’économie verte

La Suisse vise une économie plus durable et le premier rang des technologies respectueuses du climat et des ressources. Mardi à Berne, les ministres de l’Environnement et de l’Economie ont présenté de concert le plan directeur du gouvernement pour 2020.

Si tous les habitants de la Terre vivaient comme les Suisses, il faudrait plus de deux planètes pour couvrir leurs besoins, a souligné Moritz Leuenberger.

«Nous devons adapter notre mode de vie, viser la durabilité», a renchéri Doris Leuthard, cheffe du Département de l'économie qui prendra la place de Moritz Leuenberger, démissionnaire, le 1er novembre.

Pour renforcer le secteur cleantech, le Conseil fédéral mise sur un plan directeur de 160 pages (qui devra encore être soumis à consultation) qui devrait faire du pays un leader dans la recherche et la production d'ici 2020.

Un objectif qui risque de coûter cher et de diminuer les rentrées fiscales, a reconnu Doris Leuthard. Mais elle ajoute que, à long terme, les bénéfices sont assurés. Le volume mondial des cleantech atteint aujourd'hui près de 2000 milliards de francs et devrait passer à 2900 milliards en 2020.

Les technologies vertes occupent déjà 4,5% de la population active et génèrent chaque année 3 à 3,5% du produit intérieur brut (PIB), des valeurs comparables à celles du tourisme, d'après la conseillère fédérale.

Côté consommation, le gouvernement veut améliorer l'information sur l'impact environnemental des produits. Il va lui-même privilégier l’ordinateur portable et renoncer aux tonnes de papier utilisées jusqu'ici pour ses séances.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.