Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Participation suisse au projet de laser européen

Le gouvernement veut que les chercheurs suisses participent activement au projet de laser européen à électrons libres. Basée à Hambourg, l’installation doit permettre de mieux comprendre les processus chimiques dans le domaine médical.

Le Conseil fédéral (gouvernement) a demandé mercredi au Parlement d'approuver la convention concernant la construction et l'exploitation du centre de recherche XFEL à Hambourg, en Allemagne, une infrastructure unique au monde.

Le laser européen à électrons libres dans le domaine des rayons X doit permettre de mieux comprendre les processus chimiques. Le but est d'acquérir des connaissances fondamentales pour le développement de nouveaux principes dans le domaine médical, selon le secrétariat d'Etat à l'éducation et à la recherche.

La construction de l'installation a commencé début 2009 sur le site du synchrotron allemand à Hambourg. La Suisse entend contribuer aux travaux à raison de 26,7 millions jusqu'en 2015, le Parlement ayant déjà libéré ce montant. Les coûts totaux, estimés à un milliard d'euros (1,5 milliard de francs suisses), seront répartis entre divers pays européens, la Chine et la Russie.

La Suisse participe déjà à titre provisoire à l'installation XFEL. L'Institut Paul Scherrer a aussi développé une contribution «en nature». Le Conseil fédéral s'attend à ce que la construction donne lieu à des marchés pour l'industrie suisse.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse