Recherche: le défi de la concurrence internationale

37% des subsides du FNS sont allés aux mathématiques, aux sciences naturelles et à l'ingénieurie. Keystone

La recherche scientifique est un facteur clé pour le développement économique. Pour résister à une concurrence internationale toujours plus forte, elle a besoin de plus d'argent.

Ce contenu a été publié le 31 mai 2006 - 15:17

Le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) a investi 466 millions de francs pour encourager la recherche en 2005. Il demande à la Confédération une augmentation de 10% de son budget.

Signe de vitalité, la recherche suisse a remporté de nombreux succès internationaux, se réjouit mercredi le FNS dans son rapport annuel.

Mais elle devra faire face ces prochaines années à une concurrence toujours plus vive. Pour rester dans le peloton de tête, elle devra non seulement pouvoir accéder librement à l'espace européen de la recherche mais aussi être mieux soutenue au plan national, s'alarme le FNS.

Biologie et médecine en tête

Sur les 466 millions de francs alloués par le fonds l'an dernier en subsides de recherche, 22% ont été affectés en sciences humaines et sociales, 37% en mathématiques, sciences naturelles et de l'ingénieur et 40% en biologie et médecine (1% restant non attribuable).

Sur ce montant, 83% ont été distribués en recherche libre et 17% en recherche orientée, comme les programmes nationaux de recherche (PNR) et les pôles de recherche nationaux.

En recherche libre, près de 2000 requêtes ont été déposées par les chercheurs. Ce chiffre s'inscrit dans la ligne de 2004, une année record. Quelque 5000 jeunes chercheurs ont pu être soutenus, dont 39% de femmes.

Des refus douloureux

Le taux de succès des requêtes est resté bas, souligne le FNS. Alors que dans les années 1990 il tournait autour des 50%, il a 'dramatiquement' fondu à 40% en 2004 pour remonter à 45% l'an dernier.

Malgré une évaluation très rigoureuse et un investissement le plus optimal possible des ressources, le FNS doit donc refuser des projets de très haute qualité.

swissinfo et les agences

Faits

En 2005, 40% des fonds alloués ont été attribués biologie et médecine
37% en mathématiques, sciences naturelles et de l'ingénieur
22% ont été affectés en sciences humaines et sociales
45% des demandes de financement ont été acceptés

End of insertion

En bref

- Le Fond national suisse a été créé en 1952 avec le statut de fondation de droit privé. Cela lui garantit l'indépendance nécessaire pour l'encouragement de la recherche scientifique.

- Il encourage la recherche fondamentale et la recherche orientée vers la pratique. Son activité centrale est d'évaluer la qualité des projets soumis par les scientifiques, puis de décider de leur financement en fonction des priorités et des moyens financiers disponibles.

- La FNS accorde aussi des bourses et subsides personnels à des jeunes talentueux, sur la période allant de la thèse de doctorat au niveau de professeurs-assistants.

- Le FNS veille à ce que la recherche scientifique suisse puisse se développer dans les meilleures conditions sur le plan international (collaboration internationale).

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article