Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un champ d'OGM pillé à Zurich

Des activistes ont partiellement détruit un champ d'essai de blé transgénique cultivé par l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

Quelque 35 inconnus masqués ont pénétré par la force vendredi matin sur le site de l'Institut de recherches Agroscope Reckenholz-Tänikon (ART) à Zurich. Dans une action éclair, ils ont piétiné le champ de blé à plusieurs endroits et coupé une partie des plants à l'aide de faucilles.

Cinq d'entre eux ont été arrêtés peu après dans les environs, a indiqué la police. Il s'agit de Suisses, deux hommes et trois femmes.

Le montant des dégâts n'est pas encore connu. L'Université de Zurich et l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), qui sont propriétaires des cultures, envisagent de porter plainte.

Les deux institutions ont planté 2000 m2 de blé génétiquement modifié sur ce site au printemps. L'expérimentation vise à étudier la qualité de ce blé, qui a été traité pour résister aux champignons parasites.

Le Fonds national suisse (FNS) a immédiatement condamné le pillage. Une telle action ne sert pas ceux qui sont critiques face aux organismes génétiquement modifiés, a-t-il écrit dans un communiqué en précisant qu'une grande partie des essais sont précisément consacrés à la sécurité des OGM.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×