Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une bactérie pour «coller» le sable

Découverte qui pourrait être utile dans la prévention des séismes: une doctorante de l'EPFL a réussi à modifier une bactérie naturellement présente dans le sol pour qu'elle agisse comme une colle dans les sols sablonneux.

Suzanne Fauriel, scientifique au Laboratoire de mécanique des sols, a augmenté la concentration d'une bactérie en y ajoutant un traitement chimique composé d'urée et de calcium. La bactérie produit alors du carbonate de calcium qui colle les grains de sable.

Les sols sablonneux se changent alors en roche, en quelques jours, a indiqué mercredi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne dans un communiqué.

Cette technique, à la croisée de la mécanique des sols et de la microbiologie, pourrait avoir des débouchés dans la prévention des séismes, en tant qu'alternative écologique au ciment qui pollue les nappes phréatiques.

La bactérie permettrait de stabiliser les constructions à risque, bâties sur des terrains sablonneux qui se liquéfient en cas de tremblements de terre. Lyesse Laloui, directeur du Laboratoire, a également évoqué l'utilisation possible de cette technique dans la restauration de fondations ou la protection contre l'érosion.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.