Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sept questions à Christoph Blocher.

En plaisantant, le Zurichois affirme que seul un «Département fédéral de la sécurité» est nécessaire.

Plus sérieusement, dit Christoph Blocher, l’Etat ne devrait conserver que l’assistance, la sécurité et la justice, et en partie le système scolaire.

swissinfo: Si vous êtes élu au Conseil fédéral et si vous prenez la tête du Département des affaires étrangères, quel sera votre premier voyage?

Cristoph Blocher: J’irais peu à l’étranger. Je me concentrerais sur les pays où il faut expliquer la neutralité, notre indépendance et notre point de vue particulier. Ce serait Bruxelles et les Etats-Unis, donc pas en priorité la Turquie et la Corée du Nord.

swissinfo: Au Département de l’intérieur, que feriez-vous pour la culture?

Ch.B: Je souhaite le moins possible de culture étatique et le moins possible d’artistes soutenant l’Etat. Etat et culture doivent maintenir une certaine distance permettant les frottements. Il est aujourd’hui effrayant de constater à quel point nos «artistes» pensent et écrivent de manière conformiste.

swissinfo: Au Département de justice et police, comment négoceriez-vous le rapatriement des demandeurs d’asile déboutés?

Ch.B: Je m’engagerais à ce que les requérants dont la demande a été refusée ne reçoivent plus aucun soutien. Deuxièmement: il faut appliquer la règle de l’Etat tiers. Les personnes en provenance d’Etats sûrs ne peuvent pas être des réfugiés menacés. Troisièmement, il nous faut des camps d’accueil pour traiter les demandes de façon la plus centralisée et la plus efficace possible.

swissinfo: Au Département militaire, que feriez-vous du sport?

Ch.B: Je veillerais à ce que le sport soit rendu à l’initiative privée. Pour la construction de grands stades, l’Etat est nécessaire. Mais sinon, je ne me mêlerais pas de sport.

swissinfo: Elu aux Finances, quelle serait votre première initiative dans votre département?

Ch.B: J’engagerais un ingénieur des coûts pour analyser le fonctionnement de l’administration fédérale avec le mandat de baisser les coûts.

swissinfo: Si vous devenez ministre de l’économie, pour quoi vous battrez-vous au sein de l’Organisation mondiale du commerce, l’OMC?

Ch.B: J’estime qu’il faut supprimer les barrières douanières et les obstacles à la concurrence qui subsistent dans certains pays.
Nous, nous n’avons quasiment plus de barrières douanières, excepté pour l’agriculture. Nous avons peu à craindre. Nous avons par exemple nettement moins de barrières douanières que les Etats-Unis.

swissinfo: Et si vous êtes ministre de l’énergie, plaidrez-vous pour de nouvelles centrales nucléaires?

Ch.B: Je n’en empêcherais pas la construction, mais je ne l’encouragerais pas non plus. Si des privés veulent construire des centrales, je les laisserais faire.

D’ailleurs, le marché énergétique devrait être soumis à la libre concurrence. L’Etat n’a pas besoin de réglementer l’approvisionnement en énergie de manière centrale. C’est une bêtise qui pousse les prix vers le haut de manière inutile.»

swissinfo, propos recueillis par Ariane Gigon Bormann et Etienne Strebel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.