Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ski alpin: Michael von Gruenigen fait son retour à Park City

Michael von Gruenigen fête le dix-septième succès de sa carrière.

(Keystone)

Le Bernois a renoué avec la victoire lors du slalom géant de Coupe du monde. Il a devancé de 55 centièmes le revenant Lasse Kjus et de 58 centièmes l'Autrichien Hermann Maier.

La piste où se dérouleront les futurs Jeux olympiques de Salt Lake City, en 2002, est décidément favorable aux skieurs suisses. Au lendemain de la superbe victoire de l'Appenzelloise Sonja Nef, Michael von Grünigen a fêté le dix-septième succès de sa carrière.

Désormais barbu, l'ancien champion du monde de la discipline a ainsi mis un terme à plus d'une année de disette. Sa dernière victoire en Coupe du monde date, en effet, de mars 1999, lorsqu'il avait enlevé l'épreuve de la finale de la Coupe du monde en Sierra Nevada. La saison dernière, Michael von Gruenigen ne s'était jamais imposé.

«C'est fantastique de gagner à nouveau», avoue le Bernois. «C'est une des victoires les plus importantes de ma carrière. Je m'étais d'ailleurs demandé si je gagnerais à nouveau un jour», rajoute-t-il.

Lors de la première manche, von Gruenigen est arrivé 7e à 49 centièmes de l'Italien Patrick Holzer. Mais il a su saisir sa chance en finale, puisque les 21 premiers de la première manche étaient tous classés dans la même seconde.

Meilleur temps sur le deuxième tracé, le skieur de Schönried n'a pourtant pas fait une course parfaite. «Lorsque j'ai fait ma première faute dans la deuxième manche, je me suis dit: maintenant il faut aller à fond car tu as déjà fait une erreur sur le premier tracé. J'ai alors accéléré et tout s'est enchaîné parfaitement jusqu'à l'arrivée», analysait le Bernois, déjà quatrième de l'ouverture de la saison, sur le glacier de Sölden.

Le Suisse n'est pas l'unique concurrent à fêter son retour au premier plan. Si sa victoire n'est pas une réelle surprise, la deuxième place de Lasse Kjus a surpris le monde du Cirque Blanc.

Pour son retour à la compétition après une saison 1999/2000 presque blanche en raison de problèmes aux bronches, le Norvégien est directement monté sur le podium. «C'est comme cela qu'un retour doit s'opérer», déclarait-il après avoir signé le troisième «chrono» de la manche initiale.

Vainqueur du prologue de Sölden, l'Autrichien Hermann Maier a gagné trois rangs en finale. L'ancien maçon de Flachau n'occupait que la sixième place à l'issue de la première manche. «Herminator» n'est désormais plus imbattable.

La victoire de Michael von Grünigen n'est pas la seule satisfaction dans le camp helvétique. Le Grison Paul Accola a pris une belle septième place, alors que les Valaisans Steve Locher et Didier Defago ont terminé ex-aequo à la treizième place.

Deux autres Suisses se sont encore classés: Tobias Grünenfelder (23e) et Urs Kälin (24). Septième à Sölden, Didier Cuche ne s'est pas qualifié pour la deuxième manche. Ce n'est que partie remise pour le Neuchâtelois.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×