Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ski nordique : les Suisses discrets à Santa Catarina

Les relais suisses ont terminé à la huitième place.

(Keystone)

Mis à part la Valaisanne Brigitte Albrecht, 11ème du dix kilomètres, les Suisses sont restés très discrets lors de ce rendez-vous de la Coupe du monde en Italie. Déception des relais, des dames et des hommes, qui terminent à la huitième place.

La troisième étape de la Coupe du monde à Santa Catarina a permis aux fondeuses russes de revenir au premier plan. En Italie, elles se sont imposées en relais et ont terminé première et troisième des 10 kilomètres, style libre.

Un dix kilomètres au terme duquel la Suissesse Brigitte Albrecht a pris la 11ème place. La Valaisanne du SC Ober-goms concède 1'36'' à Julija Tchepalova. Mais, elle n'est jamais à l'aise en altitude. Et Santa Catarina se situe à 1800 mètres.

Sa 11ème place lui rapporte néanmoins 24 points en Coupe du monde et lui ouvre les portes de la qualification pour les Mondiaux de Lahti. «Dès le départ je l'ai senti: j'avais de bonnes sensations. J'ai surtout retrouvé l'explosivité. Et mentalement je me sens mieux», expliquait-elle à l'arrivée.

Pour sa part, Andrea Senteler a abandonné après quatre kilomètres. Quant à la troisième Suissesse engagée, la Tessinoise Natsascia Leonardi, elle n'a jamais trouvé son rythme.

Seule Romande du cadre nationale, Laurence Rochat n'a pas couru l'épreuve individuelle. Alignée dans le relais sprint quatre fois 3 kilomètres (deux parcours en style classique, les deux suivants en style libre) elle n'a pas retrouvé les sensations qu'elle avait dans le Nord. Où elle a signé ses meilleurs résultats de ce début de saison.

La Vaudoise constate: «Si on consulte les classements, les filles qui sont restées trois semaines dans le Nord sont légèrement en retrait».

Qui plus est, le relais suisse a été décevant, n'obtenant qu'un modeste onzième rang, battu notamment par La Tchéquie et le Kazakhstan. «Dans le premier relais, sur cette piste difficile, dans ces descentes affreuses, Andrea Huber a été prise dans une chute collective», explique la Combière. De fait, la Grisonne de La Punt a ramené le relais à la 14e place. «Par la suite je suis parvenue à reprendre deux rangs», souligne Laurence Rochat.les deuxièmes garnitures n'entrant pas en ligne de compte, les filles terminent huitièmes par nations.

Chez les garçons, les Norvégiens ont dominé les relais. Quant au Suédois Per Elofsson il a remporté son deuxième succès de l'hiver, le 15 kilomètres, style libre. Il s'était déjà imposé à Beitostölen sur le 10 kilomètres, style libre.

Sur les neiges italiennes, les relayeurs suisses ont été médiocres, n'obtenant qu'un 11ème rang. Certes, pour les points Coupe du monde, tout comme chez les filles, le classement des secondes phalanges ne comptent pas. Les Suisses terminent donc également à la huitième place.

Sur le 15 kilomètres, les résultats des Suisses sont plus que modestes. Certes, le meilleur d'entre-eux, le Grison Gion-Andrea Bundi (32e à 1'12''), n'est pas au mieux de sa forme. Il souffre d'un léger refroidissement. Quant au Zurichois Burgmeister (71e à 2'29'') il en délicatesse avec un coude, celui opéré au printemps.

Faute de neige à Seefeld et à Kitzbühl, la Coupe du monde se poursuivra le week-end prochain en Italie. Au pied levé, la station de Bruson organisera, samedi, un 10 kilomètres style classique pour les dames, et une course poursuite pour les messieurs. Et dimanche, ce sera le premier sprint de l'hiver.

Pierre-Henri Bonvin


Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×