Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ski nordique: performances en demi-teintes pour les Suisses à Beitostölen

Laurence Rochat remportait en avril dernier le 30 km du championnat de Suisse.

(Keystone)

Après le relais messieurs, l´Uranais Wilhelm Aschwanden s´est qualifié pour les Mondiaux de Lahti, tandis que la Vaudoise Laurence Rochat a obtenu un «demi-billet». Mais il faut aussi relever quelques résultats insatisfaisants.

La Norvège convient aux Suisses. Après la qualification du relais pour les Mondiaux de Lahti, Wilhelm Aschwanden, à titre individuel, a satisfait aux critères.

Au terme du 10 kilomètres style libre de Beitostölen, où les fondeurs sont restés faute de neige à Lillehammer, il est entré dans les points Coupe du monde. Il a pris la 21e place, à 56'' du vainqueur, le Suédois Per Elofsson.

«C'est un excellent résultat», commente Michel Antzemberger, patron des fondeurs suisses. «J'espère qu'il est reparti pour retrouver son niveau de la saison 1998/1999».

Au-delà de la performance, le Lucernois affiche une autre satisfaction: «Durant l'été, j'ai subi un traitement efficace pour mon mal de dos. Il semble avoir totalement disparu».

Chez les messieurs toujours, Reto Burgmeister est resté quelque peu en retrait (43e place à 1'15'') par rapport à sa performance lors des relais. «Je reste optimiste», commente Michel Antzemberger «Reto est simplement en retard dans sa préparation. Il reste notre meilleur atout».

Chez les dames, Laurence Rochat avec sa 32e place sur 5 kilomètres, à 58'' de la gagnante la Finlandaise Kaisa Varis, s'est révélée la meilleure Suissesse. Sous une véritable tempête de neige, la Vaudoise s'est une nouvelle fois approchée des points Coupe du monde. De plus, elle a battu la Valaisanne Brigitte Albrecht de 6''.

En outre, en marquant moins de 50 points FIS (46,14), la fondeuse de La Vallée de Joux a obtenu un demi-billet pour Lahti. Désormais, il lui suffit de rééditer son exploit ou d'entrer une fois dans les 30 premières.

C'est la troisième performance de suite pour Laurence Rochat après les 5 kilomètres et le relais. «J'espère seulement qu'elle ne restera pas bloquée aux alentours de cette 30e place, que le déclic se produira», commente Michel Antzemberger. Qui ajoute à propos de Brigitte Albrecht: «Il faut être patient. J'attends Brigitte pour les échéances de janvier».

«Je suis très satisfaite de ma course, tant de la place que du temps concédé», affirme Laurence Rochat. «Par rapport à l'année passée, j'ai gagné entre 45'' et une minute».

Rentrée en Suisse dans la nuit de mercredi à jeudi, après un rapide passage à La Vallée elle se rendra ensuite à Saint-Moritz où elle logera chez Andrea Huber. Toutes deux s'entraîneront ensemble en vue des courses de San Catarina «...où je courrai que le relais quatre fois 3 kilomètres», précise La Vaudoise.

Pour le reste, le patron des Suisses fait part de son mécontentement quant aux autres résultats, dames et messieurs confondus. «J'attends qu'ils relèvent la tête lors du prochain rendez-vous de la Coupe du monde à San Catarina, le deuxième week-end de décembre».

Pierre-Henri Bonvin

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×